La Mauritius Post Ltd a choisi comme thème pour ces célébrations : « 240 ans de communications… de l’histoire à la modernité… » Un slogan qui résume la contribution de la poste dans le développement culturel, social et économique du pays, en passant par les différentes périodes de son histoire, allant de la colonisation française et anglaise à l’indépendance, et jusqu’au développement de l’île Maurice moderne.
Arnaud Godère et Giandev Moteea, respectivement président et Chief Executive Officer de la Mauritius Post Ltd, ont présenté à la presse le calendrier des différentes activités de l’année, et ont déclaré que plusieurs comités ont été créés pour mener à bien les divers projets. Un livre sur les aspects historiques de la poste, tout en gardant « une dimension philatélique », sera ainsi publié en octobre. Des expositions de timbres-poste et de photographies sur les bureaux de poste dans les gares seront organisées de manière itinérante et sur une base régionale, afin de les rendre accessibles au plus grand nombre. Des philatélistes mauriciens seront par ailleurs invités à présenter leurs collections. Dans le cadre du World Post Day en octobre, une grande exposition de timbres est également prévue. Une enveloppe de premier jour autour des 240 ans de la poste sera aussi émise à la date symbolique du 12 décembre 2012 (12.12.12).
Divers projets éducatifs touchant les étudiants seront aussi au programme, avec, entre autres, un concours de dissertation sur le rôle de la poste dans la société moderne et dans l’ère de l’informatique, et un concours de peinture pour les étudiants du cycle primaire. Une campagne de sensibilisation auprès du public sur le Postcode et le correct addressing system du courrier sera également menée. De plus, la poste organisera un Mega Open Day avec la participation de ses partenaires « afin de mieux faire connaître au public, aux PME et au entrepreneurs les différents services qu’elle offre ».
L’existence de la poste à Maurice remonte au 21 décembre 1772, pendant la période de la colonisation française quand, sous l’impulsion de Nicolas Lambert, directeur de l’Imprimerie Royale, le premier bureau de poste a vu le jour.
Ce dernier avait besoin d’un service de courrier pour la distribution du premier journal de l’île, Annonces, affiches et avis divers pour les colonies des îles de France et de Bourbon. La livraison était assurée par celui qu’on appelait à l’époque « le noir facteur », qui parcourait le pays à pied.
Le service postal se développe davantage à partir de 1810, quand les Anglais prennent le contrôle de l’île, avec la mise en place d’un service de courrier entre Mahebourg et Port-Louis en 1834. En 1846, le gouverneur de l’époque institue une réforme du service postal avec l’introduction d’un prepaid postage system et l’utilisation du timbre-poste. Le 21 septembre 1847, deux timbres-poste sont émis : les Post Office Red and Blue Stamps qui, à cause d’une erreur d’impression, prendront de la valeur auprès des collectionneurs. Leur rareté fera la renommée de Maurice, le cinquième pays au monde et la première colonie britannique à émettre des timbres-poste, après la Grande-Bretagne en 1840, et quelques autres pays comme la Suisse, le Brésil et les États-Unis.
En 1870, la poste est installée dans le bâtiment en pierre, un des plus beaux exemples d’architecture coloniale britannique. En 1933, le premier airmail quitte Maurice pour transiter par la Réunion vers Nairobi, pour être ensuite transporté par la ligne aérienne régulière reliant Cape Town et Londres.
En 1958, l’ancienne General Post Office, chef-d’oeuvre de l’architecture victorienne néoclassique, est déclaré monument historique. Il abrite depuis juillet 2008 le Musée Postal.