Le Bureau politique du PMSD, qui s’est réuni jeudi, a dénoncé « la posture partisane » affichée par le président de la République sir Anerood Jugnauth dans la conjoncture politique. Dans un communiqué portant la signature du directeur des communications Lindsay Morvan, le PMSD réitère « sa confiance dans la stabilité du gouvernement Ptr-PMSD ».
« Le PMSD n’a aucune crainte de la décision de l’actuel président de la République de faire de la politique active, son droit étant tout à fait légitime. Cependant, le PMSD considère que pour ce faire le président devrait avoir la décence de soumettre sa démission de son poste au château du Réduit. La posture de politique partisane actuelle du président de la République dévalue ce poste constitutionnel. Ceci cause un tort immense à l’image de notre république qui a toujours eu l’admiration des pays du monde entier aussi bien pour son développement socio-économique que pour son exemple de respect des institutions et de bonne gouvernance », souligne le PMSD.
Plus loin, le communiqué évoque la confiance du PMSD dans la stabilité du gouvernement Ptr-PMSD et ajoute que « le nouveau discours-programme de la rentrée parlementaire du 16 avril donnera un nouvel essor au développement socio-économique du pays pour les trois prochaines années face aux grands défis auxquels Maurice doit faire face ».
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Balraj Narroo réclame la démission de SAJ
Balraj Narroo (président de la Mauritius Marathi Mandali Federation) réclame la démission du Président de la République, Sir Aneerood Jugnauth. C’était hier soir lors des célébrations du Guddi Padwa au centre culturel Indira Gandhi à Phoenix.
« C’est le Premier ministre qui propose le nom du président et c’est le Parlement qui approuve cette décision. Ce qui m’a surpris et également la population c’est qu’une personne choisie par le PM émet des critiques acerbes contre le gouvernement et la MBC. Le Président doit démissionner s’il n’est pas sur la même longueur d’onde que le PM. »