Une bonne foule s’était déplacée au Champ de Mars qui accueillait, hier, la première épreuve classique de notre calendrier hippique, The Play On Line Triple Crown Duchess of York Cup, disputée sur 1400m. C’est l’écurie Gujadhur qui s’est offert ce trophée grâce à Bulsara, piloté de main de maître par l’Australien Noel Callow qui doubla la mise sur Direct Approach dans l’épreuve suivante. Un doublé qui permet à cet établissement de grimper à la deuxième place avec Rs 1 254 000 derrière Rousset (Rs 1 501 000), auteur d’un nouveau triplé, mais cette fois signé Johnny Geroudis. Ce dernier rejoint Woodworth, Callow et Joorawon au niveau des 4 victoires. Le dernier nommé, auteur d’un doublé sous les couleurs de l’entraînement Rousset la semaine dernière, a récidivé hier mais pour le compte de l’écurie Raj Ramdin. Derreck David a également inscrit son nom au tableau des vainqueurs en deux occasions et permet à son écurie de gagner trois rangs pour passer quatrième derrière Merven.
Des deux partants de l’écurie Gujadhur dans la Duchesse, c’est Indaba My Children, confié au fils du sol Rye Joorawon, qui était plus chuchoté parmi la communauté des parieurs, car il avait laissé une meilleure impression que Bulsara qui n’était pas le plus démonstratif à l’entraînement, tant et si bien que sa cote passa de Rs 1000 à Rs 330 à un certain moment. Indiba My Children anima longtemps la course avant de se contenter de la quatrième place à l’arrivée, tandis que Bulsara, moins prisé, termina en force pour s’imposer avec autorité. Il boucla les 1400m en 1.23.65, effaçant ainsi la marque de Solo Traveller (1.23.80) dans cette valeur. Cette victoire confirme les prétentions de l’écurie Gujadhur pour le titre de champion en attendant les autres échéances classiques où elle sera fortement représentée. Il faut dire que tous les partants n’ont pas bénéficié d’un parcours aussi l’impide, à l’instar de Terminator dont le jockey perdit l’usage de ses étriers après qu’il eut pointé au départ. En déséquilibre sur la première moitié du parcours, Donavan Mansour ne fut pas en mesure de controller sa monture qui se retrouva en épaisseur sur tout le trajet avant de terminer à la traine. A l’issue de cette épreuve, Derreck David fut trouvé coupable de monte négligeante pour avoir gêné Silver Flyer, qui est à suivre pour l’avenir, et Emerald Approach. Le jockey de l’écurie Foo Kune écopa d’une amende de Rs 30 000. Love Struck qui était repassé favori avant le départ, prit la troisième place. Une performance encourageante pour ce coursier qui devrait se montrer plus utile à partir de 1600m où il pourra mettre à profit son bon pas initial.
Noel Callow réalisa le doublé sur Direct Approach qui enleva sa troisième victoire, sa première à la régulière, au terme d’une sage course d’attente. On croyait pourtant Smitten capable de réussir le bout-en-bout, mais le bai brun de l’écurie Rousset s’effaça dans la ligne droite finale. Le récent vainqueur Maestro’s Salute qui descendait de classe, ne fut jamais en mesure de bien s’exprimer, car la selle de son cavalier se déplaça sur la partie initiale de la course. Il termina loin du vainqueur. Pageantry fut, lui, gêné à environ 200m de l’arrivée par Mighty Fine alors que les deux tentaient de s’infiltrer à l’intérieur de Smitten. Il ne doit donc pas être jugé sur cet échec.
Si Smitten a déçu son entourage, en revanche, Nothing Compares et Kite Surfer confirmèrent leur étendard de favori, tandis que Governor General confirma enfin tout le bien que l’on pensait de lui en réglant ses adversaires au finish. Johnny Geroudis dut reprendre sa monture à l’extérieur de pas moins de cinq chevaux dans la ligne droite afin de pouvoir continuer sa progression. S’il n’avait pas eu à changer de trajectoire, Governor General aurait certainement gagné dans un fauteuil. La déception est venue de Hot Rocket, Bolting Cat et Arctic Sun qui étaient pourtant les mieux cotés. Si pour le dernier nommé qui avait réalisé des débuts prometteurs, on peut envisager qu’il a souffert du second run after rest syndrome, en revanche pour les deux autres, c’est leur lutte sans merci sur la partie initiale qui leur a coûté cher au sprint final.
C’est certainement grâce à sa poigne que Geroudis s’est distingué dans les deux dernières épreuves. Le jockey de l’écurie Rousset remporta son premier duel face à son compatriote Derreck David qui fit de son mieux pour offrir The Cardinal Cup à son entraîneur, mais Lucky Valentine ne fut pas si chanceux, se faisant battre dans les dernières foulées. On assista à un mano à mano entre Victoire et Geroudis dans la neuvième. On croyait Captain Vedici capable de refaire son retard sur Kite Surfer qui avait dicté son propre rythme, mais le Réunionais ne fut pas en mesure de faire la différence. Laser Bolt que l’on attendait à l’arrivée, prit une modeste sixième place. Son jockey fut même interrogé par les Racing Stewards au sujet de cette performance qu’il n’a pu expliquer.
Sherwani créée la surprise
La plus grosse surprise de la journée est venue de Sherwani. Ce dernier était le cheval le plus mal classé au Champ de Mars avec un Rating de 1. Il était handicapé à l’occasion de 49 kg, mais portait 53kg, le poids de Rye Joorawon. Ce dernier se montra très patient et améliora sa position à l’intérieur avant de régler Fort Noble qui espérait enfin ouvrir son compteur sur notre turf. Après la course, Rakesh Bhaugeerothee qui pilotait Saziwayo, logea une objection pour interférence alléguée contre le gagnant Sherwani, mais elle ne fut pas retenue par les commissaires des courses qui «could not be satisfied that the material extent of the interference exceeded the beaten margin of 1.35 lengths».
Il n’y eut finalement que sept partants au départ de The Play On Line 6th Anniversary Cup suite aux retraits de Captains Bounty et Point Of Policy qui firent des siennes dans les stalles. Battu à la régulière par Glory Boy à sa reprise, Port Albert fit mouche en l’absence de son récent vainqueur. Il faut dire que d’importants paris avaient été effectués sur le représentant de l’écurie Raj Ramdin dont la cote passa de Rs 900 jeudi matin à Rs 450 à quelques minutes du départ. Port Albert réalisa le pillar to post et il résista au retour de Spacebeam, le seul autre cheval, avec lui, qui avait déjà une course sous les sabots. Le représentant de l’écurie Foo Kune qui était confié à l’occasion à Vijay Anand Bundhoo aurait pu créer la surprise, mais il n’obtint pas une ligne droite des plus limpides.
Rye Joorawon faillit réaliser le triplé, mais Young Royal se fit coiffer au poteau dans la deuxième épreuve par Bright And Blue au terme d’un finish époustouflant. Le représentant de l’écurie Foo Kune dont c’était la deuxième sortie 2014, s’était fait de nombreux partisans, sa cote passant de Rs 650 à Rs 380 pour une mise de Rs 100. Si Young Royal avait pour habitude de venir au finish, on fut quelque peu surpris de le voir aux avant-postes dès les premières encablures. Imperial Palace prit le relais dans la descente, mais le représentant de l’écurie Raj Ramdin reprit l’avantage dans le dernier tournant et semblait se diriger vers sa première victoire, mais il plafonna dans les derniers mètres pour se faire coiffer par Bright And Blue dans la dernière foulée. Dreams Come True qui avait pris 21kg par rapport à sa dernière course, compléta le podium devant Friday Lunch Club qui aurait pu prétendre à mieux s’il n’avait pas été gêné à l’entrée de la ligne droite.
Class record pour Ryder Cup
Vu que les false rails avaient étés enlevés, on s’attendait à enregistrer de bonnes performances chronométriques. On fut bien servi dans la troisième épreuve où Ryder Cup effaça le nom de Weiland des tablettes sur 1000m pour les chevaux de la C5. Contrairement à sa course de rentrée où il avait hérité de la première ligne et avait eu le loisir de dicter son propre rythme, Ryder Cup qui s’élançait cette fois de l’extérieur complètement fut pris de vitesse au départ par Rainbow Man. Mais vu que ce dernier partit sur des bases élevées, il put se placer en deuxième position à la corde. Rainbow Man donna l’impression de pouvoir réussir le bout-en-bout, mais Ryder Cup refit du terrain à chaque foulée pour forcer la différence sur la fin. Il boucla le parcours en 56.13, améliorant le temps référentiel pour cette valeur par 65 centièmes.