«Dear Ivan. Just know that I will never resign…»

Ce message SMS rendu publique aujourd’hui par l’équipe légale de la Présidente de la République Ameenah Gurib Fakim montre que celle-ci n’avait pas l’intention de démissionner de son poste

Me Yousouf Mohamed, leading Counsel de ce panel a confirmé l’existence de ces messages échangés entre la chef de l’État et le leader du ML, Ivan Collendavello, celui-la même qui l’avait recommandé pour ce poste lors des dernières élections générales.

Ce début de déballage médiatique confirme que c’est désormais la guerre entre le gouvernement et la présidence.Il est en tout clair que les répercussions de l’affaire Sobrinho n’ont pas fini de rejaillir négativement sur l’action gouvernementale.

Cette histoire va davantage gêner le VPM Collendavelloo qui était déjà la cible de certains membres du gouvernement lorsqu’il a assisté contre toute attente au lancement du Livre sur le Réduit à la State House.

Il est vrai que c’est le PM qui a annoncé le départ  de la présidente, le  vendredi 9 mars dernier alors qu’un peu plus tard un tweet de celle-ci affirmait qu’elle était encore en poste.

En tout cas, au Réduit on est affirmatif à l’effet que malgré une pression intense, Ammenah Gurib Fakim n’a jamais eu l’intention de démissionner et qu’elle attend de pied ferme une enquête officielle pour se défendre des accusations de maldonne dans l’affaire platinum Gold;