Anil Gooransing, ancien sergent de police, n’a pu survivre à une attaque cardiaque samedi matin. Alors qu’il purgeait une peine d’emprisonnement au centre pénitentiaire de Beau-Bassin, il a été pris d’un malaise vendredi soir.
L’ancien policier a été transporté d’urgence à l’hôpital Victoria. Il a été admis à la Cardiac Unit où il a dû subir un pontage. Il a rendu l’âme tôt samedi. Selon le rapport de l’autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, le Chief Police Medical Officer, le décès a été causé par un infarctus du myocarde.
Le prisonnier était âgé de 47 ans. Connu comme le « Roi du Sud », Anil Gooransing n’était pas un inconnu des milieux du trafic de drogue. Il y a quelques semaines, il a écopé de quatre ans de prison. Il a été poursuivi devant la cour criminelle intermédiaire à la suite de la découverte de 87 comprimés de Valium dans sa cellule.
L’accusé était détenu dans la cellule N°15 à la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest, le 23 septembre 2010, lorsqu’un Senior Prisons Officer (SPO) a effectué une fouille. Il a trouvé sous les matelas un sachet contenant des comprimés, qui allaient s’avérer être du Valium. L’achat et la consommation de ce médicament ne peuvent se faire que sur prescription médicale.
Une fois la découverte effectuée, le SPO a interrogé le prisonnier sur la provenance des comprimés. À la barre des témoins, le SPO a indiqué que le « Roi du Sud » lui a répondu ceci : « Mo rekonet ki finn gayn sa bann konprime-la divan mwa. Me mo pa kone ki manyer zot la. »
Dans sa déposition, le prisonnier de 46 ans a indiqué que son voisin de cellule Randhir Bundhoo-Ramoodoo, coaccusé dans le procès, lui avait proposé le matin du 23 septembre 2011 de ranger sa cellule, ce qu’il avait accepté.
Le prisonnier décédé se trouvait en prison après avoir été condamné en février 2011 à sept ans et demi de prison. La nature du complot pour lequel le « Roi du Sud » avait été poursuivi est la possession de 590 grammes d’héroïne dans le but d’en distribuer qui, selon le magistrat qui a entendu le procès, « is not only an unlawful act but also a serious offence under our law ». La valeur marchande de la quantité de drogue saisie était estimée à Rs 6 millions.
Précédemment, Anil Gooransing a été condamné pour possession de gandia. Fidèle à son habitude, il a à chaque fois plaidé coupable à l’appel de ses procès.