Un grand nom de la musique mauricienne s’est éteint ce matin à l’âge de 74 ans. Roger Clency a en effet rendu l’âme à l’île soeur, où il recevait des soins contre un cancer. Avec son épouse Marie Josée, il formait un couple de ségatiers ayant marqué des générations, notamment avec ses tubes Hortensia, Vann sa may la ou Ton Polo.
Roger Clency a quitté définitivement la scène ce matin après avoir fait danser de nombreux Mauriciens. En juillet 2015, il fêtait ses 57 ans de musique lors de la 5e édition du concert Nostalgie, organisée par Geda Music. Pour l’occasion, Roger et Marie Josée Clency ont reformé le duo qui a écumé les scènes, partant de Maurice à la France en passant par La Réunion, entre autres. L’événement avait aussi été marqué par la remise d’un trophée des mains du Premier ministre adjoint, Xavier-Luc Duval, pour marquer la contribution de Roger Clency à la promotion du séga mauricien.
Roger Clency compte ainsi parmi les pionniers du séga. Il a su s’imposer à un moment où la société avait encore des préjugés sur cette musique. Marie Josée n’avait que 14 ans lorsqu’elle était montée sur scène avec lui pour la première fois. Lui en avait 17. Quoique vivant séparément depuis de nombreuses années (Marie Josée habite en France), le duo est remonté sur scène à différentes occasions, pour le plus grand bonheur de leurs fans.
On retiendra de Roger Clency ses succès comme Hortensia, Vann sa may la ou encore Ton Polo, pour ne citer que ceux-là, ainsi que ses phrases à double sens qui faisaient sa particularité. À Marie Josée, à toute sa famille ainsi qu’à tous ceux affligés par sa disparition, Le Mauricien présente ses plus vives sympathies.