Touche mauricienne pour la clôture du festival réunionnais Sakifo, où le chanteur Zulu est en concert juste avant Tiken Jah Fakoly ce soir. Tenu à St-Pierre, ce rassemblement musical accueille des dizaines de milliers de spectateurs de La Réunion et d’autres pays depuis vendredi. Une trentaine d’artistes de différents pays et évoluant dans plusieurs styles étaient aussi programmés pour un événement qui repose sur une grande organisation et qui se tient dans une ambiance exceptionnelle.
Riche plateau pour ce dimanche où les neuf scènes du festival accueillent de grosses pointures internationales dont Flavia Coelho et des vedettes de La Réunion comme Tiloune. Zulu et son orchestre sont parmi les derniers artistes qui clôturent le très populaire festival, qui a connu un intérêt croissant cette année.
L’interprète de La Métisse, Tilapli, Betti Blues, Mahébourg débutera son concert à 19h et sera l’un des cinq derniers programmés. Après son concert à Maurice hier soir, le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly reprend lui Plus rien ne m’étonne, Quitte le pouvoir ou encore Dernier appel à partir de 20h. À souligner qu’à travers l’agence Immedia, Flavia Coelho sera à Maurice cette semaine.
Soutenu par une organisation exceptionnellement grande et élaborée, le Sakifo Réunion Musik Festival a démarré cette année sur les notes world/maloya de Saodaj’. Une trentaine d’artistes de La Réunion, d’Afrique du Sud, d’Inde, de France y ont été sélectionnés et programmés. Parmi, Julien Doré, Fauves, Les Wampas, Meddy Gerville, Yaëlle Trulès, Cats on the Tree, entre autres. De la world music, du rock, de l’électro, du reggae, de la pop ont côtoyé le traditionnel réunionnais, le jazz, le blues, l’afrobeat, le slam durant le festival.
Si ce festival reste l’un des principaux événements musicaux de La Réunion, il attire désormais des spectateurs et des promoteurs venant de plusieurs pays. L’occasion alors pour l’île soeur d’offrir un aperçu de sa culture et de ses traditions à travers les différents stands installés dans l’espace clôturé et contrôlé où se déroule le festival. Côté cuisine comme côté musique le choix est alors permanent. L’ensemble se déroulant dans une ambiance de détente et de liberté.
Sa participation à ce festival sera l’occasion pour Zulu de s’exposer davantage à la région et au monde. Le pêcheur de Mahébourg est arrivé dans l’île au début de la semaine dernière pour de se présenter aussi dans le cadre de l’Indian Ocean Music Market (IOMMA). Accompagné de Maurice Manancourt, Chris Joe et d’autres musiciens, il a joué sur la grande scène du Kabardock mardi devant les professionnels du secteur actifs dans plusieurs pays.
Ce marché de la musique s’est intéressé aux avancés en cours à Maurice, où Jorex Box prévoit la tenue de la Mauritius Music Expo (MOMEX) en novembre avec le soutien des Réunionnais. La délégation mauricienne présente à La Réunion durant cette semaine a établi le contact avec plusieurs promoteurs, organisateurs de festivals et autres. La démarche étant de permettre à la musique mauricienne de se professionnaliser et de s’épanouir. Des initiatives privées qui ont mis en lumière les grandes lacunes gouvernementales dans le soutien de l’art et de la musique à Maurice.