Avec le changement intervenu au niveau de son exercice financier, soit se terminant le 31 décembre au lieu du 30 juin, la State Bank of Mauritius Ltd (SBM), dont le Chief Executive (Banking) est Jairaj Sonoo, a réalisé des bénéfices après impôt de Rs 3,9 milliards comparées à Rs 3,3 milliards pour la même période de l’année précédente, soit une progression de 16,4% pour ces quinze mois. La période financière en cours sera de 18 mois à partir du 1er juillet 2012 au 31 décembre 2013 et par la suite annuellement au 31 décembre. Le 1er octobre dernier, la SBM a payé un dividende intérimaire de 4 sous par action, soit une augmentation de 0.5 sou ou de 14,29% au cours de l’année précédente. En ce qui concerne les perspectives, le mot d’ordre au sein du groupe SBM demeure la prudence avec accent sur le potentiel de diversification sur d’autres marchés porteurs en Afrique et en Asie.
Le bilan approuvé par le conseil d’administration, qui s’est réuni jeudi, avance que le Pre-Provision Income a enregistré une hausse de 15,1% comparé à la même période de l’année précédente. La principale raison derrière cette performance se trouve au niveau des revenus d’intérêts avec une croissance de 18,9% du revenu d’intérêt dans le sillage d’une gestion continue, soutenue et robuste du bilan.
Alors que l’Interest Income a augmenté de 4,8%, les Interest Expenses ont diminué de 13% avec une gestion efficace des passifs. Le Non Interest Income a augmenté de 1,4% dû à une augmentation dans le Dividend Income, compensé par une baisse des revenus générés à travers les transactions transfrontalières au niveau des cartes (cross border card income) et de l’Exchange Income.
Les opérations extérieures de la banque ont retenu une provision supérieure au chapitre du Credit Impairment, ramenant ainsi la croissance dans les Operating Profits à 13,4% pour les quinze mois comparativement à la période correspondante de l’année dernière. Le ratio de coût par rapport au revenu a connu une légère amélioration à 32,50% pour la période se terminant au 30 septembre comparé à 33,67% pour le précédent exercice financier.
Les Gross Advances du groupe SBM ont augmenté, atteignant Rs 70,5 milliards, alors que les dépôts se situent en haisse à hauteur de  Rs 76,9 milliards au 30 septembre 2013. Le Deposit Mix a évolué en raison d’une augmentation des dépôts d’épargne de Rs 7,9 milliards, compensée par une baisse des dépôts à terme de Rs 7,1 milliards, dont une grande partie (Rs 3,5 milliards) représente une baisse planifiée des dépôts en devises à coût élevé.
La croissance des avances et des dépôts aurait été de 14,48% et 5,56% respectivement comparée à juin 2012 si la banque n’avait pas stratégiquement réduit les actifs à faible rendement et les dépôts en devises à coût élevé.
La prudence est de mise
Le ratio de crédits par rapport aux dépôts, toutes devises confondues, s’élevait globalement à 89% au 30 septembre 2013 – de 85% au 30 juin 2012 – alors que, pour la roupie mauricienne, il était à plus de 90%. A la fin de septembre dernier, le Capital Adequacy Ratio était de 19,5% d’après la méthode de calcul préconisée sous l’accord de Bâle II (Basel II), nettement au-dessus du minimum réglementaire de 10% alors que, basé sur l’accord de Bâle III (Basel III), ce même indicateur était à 19,66%.
Le communiqué émis par la State Bank of Mauritius note que la prudence est de mise compte tenu des prévisions de faible croissance de l’économie mondiale dans les mois à venir. La stratégie adoptée est d’optimiser les revenus générés sur les marchés existants à Maurice, en Inde et à Madagascar. En parallèle, la SBM continuera à prospecter les opportunités de diversification dans d’autres pays d’Afrique et de l’Asie. Les initiatives de transformation technologique et de Business, accompagnant la restructuration du groupe SBM, devront déboucher sur des améliorations à la compétitivité dans les années à venir, sujettes à des investissements initiaux dans le court terme.
En conclusion, la SBM se félicite des reconnaissances et distinctions sur le front
international pour la solidité de ses fondamentaux financiers et la robustesse de ses stratégies, notamment avec la Best Bank in Mauritius octroyée par l’Euromoney Awards for Excellence 2013 et la Best Bank in Mauritius par Capital Finance International (CFI.co), de Londres, pour l’année 2013, soit la deuxième année consécutive.