Photo illustration
  • Elle appelle au bon sens des autorités sur les heures de travail des moniteurs d’auto-écoles

Le nombre de morts depuis le début de l’année est l’un des sujets phares de la Driving Instructors Federation. Ce problème a aussi été abordé la semaine dernière lors de l’assemblée générale de l’association des moniteurs d’auto-écoles à Bagatelle. Les moniteurs demandent aux chauffeurs de changer de mentalité afin de réduire l’hécatombe sur les routes. Par ailleurs, l’association demande que de nouveaux horaires concernant les restrictions imposées sur les moniteurs soient appliqués.

Selon le président de l’association des moniteurs d’auto-écoles, Parmanund Bhadye, le nombre d’accidents fatals à Maurice est choquant. « Nous sommes directement concernés car nous préparons de nouveaux chauffeurs tous les jours. Nous leur inculquons les bonnes manières mais nous observons qu’une grande partie changent leur façon de conduire une fois qu’ils ont le permis en main », dit-il. S’il fait les parents porter le chapeau des jeunes insoucieux, le président demande que les nouveaux détenteurs d’un permis de conduire aient une plaque “L” sur leur voiture pendant deux ans. « Ainsi, s’ils ne commettent aucune infraction aux codes de la route, ils pourront l’obtenir définitivement », dit-il. Pour Govinden Venkatasami, président de la Driving Instructors Federation, tout est une question de mentalité lorsqu’il s’agit de conduire un véhicule sur la route.

« Notre profession consiste à instruire l’apprenant. Mais une bonne partie du programme concerne la mentalité des usagers de la route », dit-il, comptant le nombre de morts. Par ailleurs, lors de l’assemblée générale, la restriction imposée sur les moniteurs d’auto-écoles depuis le 1er mars a été soulevée. Ces derniers n’ont plus le droit d’opérer à certaines heures imposées le matin et dans l’après-midi et sur certaines routes. Si certains membres ont demandé la raison de cette restriction, Parmanund Bhadye leur a demandé de voir la positivité des nouvelles mesures, notamment la possibilité pour l’élève de conduire de 10h à 15h sur l’autoroute. Suite aux présentations faites par la Driving Instructors Federation à la police et au TRMSU, il a été agréé que les horaires fixés soient changés afin de permettre aux moniteurs de travailler. Ceux-ci ne travailleront plus de 7h30 à 9h30 et de 15h30 à 17h30 à Port-Louis.

À Curepipe, ce sera de 7h30 à 9h30 et de 14h30 à 16h30. Après les moto-écoles, Parmanund Bhadye salue la démarche de mettre en place un “Log Book” pour les aspirants chauffeurs. Ce document, selon lui, est « primordial » pour que l’apprenant puisse comprendre le fonctionnement d’une voiture. « De nombreuses personnes qui apprennent à conduire hésitent à apprendre comment fonctionne une voiture. Pour elles, si de telles questions ne sont pas posées, elles n’apprendront pas », déplore-t-il. Or, dit-il, connaître le fonctionnement d’un véhicule est « essentiel ». De plus, il avance que le “Log Book” permettra aussi la disparition des auto-écoles clandestines dans le pays.