Le Parti travailliste et son leader, Navin Ramgoolam, ont été vendredi soir les principales cibles de sir Anerood Jugnauth, qui intervenait à un congrès nocturne à La Source, à Quatre-Bornes. SAJ a aussi riposté à cette menace à peine voilée de boycott du gouvernement contre des éventuelles municipalités MMM/MSM.
« Le PTr-PMSD se zot kiltir amenn sa pei-la a la rwuin ! » s’est indigné  sir Anerood Jugnauth , qui a évoqué les années 1968-1982, période difficile qu’a connue le pays. « Kan Ramgoolam so papa, SSR, ti Premier minis, li finn amenn sa pei-la, apre lindepandans, a la bankrout. Lekonomi ti en rwuin, ti ena 90 000 somer ek Moris ti finn konn 2 devaliasyon de 50 % », a-t-il raconté hier lors du congrès nocturne, tenu à La Source, à Quatre-Bornes. Et SAJ de poursuivre que le gouvernement PTr-PMSD, à cette époque-là, ont failli donner raison au Pr. Mead qui, peu après l’indépendance, avait affirmé que Maurice ne pourrait sortir du sous-développement. « Lepep finn fou gouvernma PTr-PMSD deor. Mo finn reziste bann kondisyon la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, ek nou finn reissi fer le mirak ekonomik Moris », a-t-il lancé.
L’ancien Président de la République a affirmé n’avoir « aucun doute sur l’intelligence du peuple » mauricien. « A sak fwa, lepep-la konn zize ek kon pran desisyon… Zordi, nou dan mem sitiasyon, pei-la pe al en rwuin. Ou pou bizin zize, pran enn desisyon eklere. Ek fer ou devwar mett sa gouvernma PTr-PMSD deor ! » a-t-il exhorté.
SAJ a raconté avoir décidé de quitter le confort de la State House quand il s’est rendu compte que le pays périclitait. « Pouritir partou ! Se pourkwa mon finn kit Reduit. Paul (Bérenger) ek moi, nou ena enn mission : aid lepep sauve nou pei pou ki nou sorti dan la miser », a-t-il insisté. Il a ensuite commenté l’interdiction de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) lancée aux radios privées de faire des émissions politiques durant la campagne électorale. « Selma, zot garde MBC kuma enn outi de propagande ! » a-t-il observé. « Eski enn lepept ki krwar dan la demokrasi, ki kwrar dan la liberte dexpresyon, pou aksepte sa ? » s’est-il demandé. De même, l’orateur a condamné cette décision de la police d’interdire l’utilisation de haut-parleurs et de drapeaux pendant la campagne.
SAJ a par ailleurs riposté à cette menace voilée de boycott du gouvernement PTr-PMSD contre des éventuelles municipalités MMM/MSM. « Developma pou kontinie ena. Dayer, pa blie ki bann minisipalite ena zot prop fon ! » a-t-il expliqué. Et d’ajouter : « Pa blie ki finn deza ena ki bann minisipalite MMM ek gouvernma PTr-PMSD. Tou dimounn ki konn listwar kone : zame pa finn gagne meyer minisipalite ki sa ! »
Ce congrès nocturne, qui était présidé par le député mauve Kavi Ramano, a vu l’intervention du député orange Pradeep Roopun, ainsi que celle de Vijay Makhan et d’autres candidats mauves-oranges aux municipales.