La présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, a reçu hier les représentants du Conseil des religions et des représentants des ONG à la State House pour s’adresser à travers eux à la population pour demander de ne pas céder à la provocation et d’oeuvrer pour la paix sociale.
Dans une déclaration à ceux présents à la State House hier, la présidente de la République a d’abord estimé que le pays ne peut pas être pris en otage par des pyromanes. Elle a ainsi plaidé en faveur de la paix, la stabilité et l’harmonie sociale. « Il est important de rester vigilant et de travailler ensemble la main dans la main pour empêcher que le pays ne connaisse une catastrophe sociale. Depuis l’indépendance, nous avons vécu ensemble et avons construit ensemble une île Maurice prospère. Il nous faut tout faire pour préserver et entretenir cet héritage économique et social dont nous sommes fiers et qui nous permet d’avoir une compréhension de nos voisins. Nous vivons dans une île Maurice multiculturelle et plurielle ».
Ameenah Gurib-Fakim a rappelé que tout en étant de confession musulmane, elle a grandi parmi les catholiques, les hindous et les tamouls. « Il nous faut continuer à travailler dans cette dimension pour que nous construisions le pays ensemble. Il ne faut pas oublier que la diversité et la liberté religieuse sont garanties par la Constitution. Tout le monde peut pratiquer sa religion comme il lui semble bon. Chacun a le droit de pratiquer la religion qu’il souhaite. Personne n’a le monopole de la vérité et personne ne doit imposer sa croyance aux autres. Il est de notre devoir de respecter nos voisins et de nous-mêmes nous respecter. Notre pays ne pourra progresser que dans l’harmonie sociale ».
La présidente de la République a ensuite rencontré les membres du Conseil des religions, à commencer par son président Ved Gopee et s’est entretenue avec les différents groupes présents. Chacun a insisté sur l’importance de la paix sociale et s’est engagé à jeter tout son poids pour consolider l’unité sociale. Certains ont convié la police à remplir pleinement son rôle en assurant la sécurité de tous. Ce à quoi le ministre Showkutally Soodhun, présent à la rencontre, a confié aux uns et aux autres que le Premier ministre a pris toutes les dispositions pour que la police assure la sécurité à travers le pays.