Une collision frontale entre deux autobus de Triolet Bus Service sur la ligne Port-Louis/Pointe-aux-Sables a fait neuf blessés à l’heure de pointe dans la matinée. En raison de leur état de santé, les chauffeurs et receveurs ont été admis à l’hôpital Jeetoo. Trois blessés étaient encore en observation médicale à la mi-journée. Cet accident a suscité beaucoup d’émois chez les habitants de La Tour-Koenig, qui se plaignent des dangers pour les usagers de la route.
« Enn kout mo’nn tan bao ! Enn gran tapaz feray. Ler mo sorti depi mo lakaz mo’nn trouv de bis inn tape. Enn sofer bis ti lor koltar ek dimounn ti pe okip lot sofer-la », a déclaré un des premiers secouristes sur place. Pendant que les passagers affolés tentaient de se frayer un passage en dehors des véhicules accidentés, des personnes tentaient de secourir un des receveurs coincé dans le bus.
Une enquête policière a été initiée en vue d’établir les circonstances exactes de l’accident. Selon les premiers éléments disponibles, un des véhicules a quitté le couloir de gauche pour heurter l’autre de front. Les enquêteurs veulent aussi s’assurer que l’excès de vitesse n’en soit pas la cause.
La receveuse d’un des autobus, Agnès l’Évêque, 28 ans, a dû être admise suite à ses blessures. Encore sous le choc et pouvant à peine parler, elle a déclaré au Mauricien qu’elle était encore dans le flou et ne se souvenait pas des causes de l’accident.
De son côté, Sunilduth Rhugoonauth, 52 ans, habitant de Terre-Rouge, conducteur de l’un des deux autobus, a été hospitalisé suite à une sévère blessure à la tête. Son frère, témoin de l’accident, a averti sa femme et sa fille. Visiblement traumatisées, elles s’étaient rendues à l’hôpital Jeetoo pour connaître l’état de santé de leur proche. Ne souhaitant pas s’exprimer, elles ont demandé que l’on se réfère au frère de la victime. « J’étais sur les lieux au moment des faits, mais je suis incapable d’expliquer comment cela s’est passé. Dès que j’ai su que mon frère était blessé, j’ai tout de suite averti sa fille et nous sommes tous venus à l’hôpital », explique-t-il.
Trois autres blessés étaient toujours en observation à l’hôpital Jeetoo à la mi-journée. Les deux autres ont pu regagner leur domicile après les premiers soins.
De son côté, Patrice Armance, un candidat de l’Alliance Lepep pour la circonscription de Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest et habitant Pointe-aux-Sables, a fait le déplacement à l’hôpital ce matin afin de soutenir les familles des victimes. « Beaucoup d’accidents ont eu lieu aux alentours de Pointe-aux-Sables. Les véhicules roulent n’importe comment. J’espère que les mesures nécessaires seront prises afin que des ralentisseurs soient construits dans cette région », fait-il ressortir.