La campagne électorale dans la circonscription Curepipe/Midlands (No 17) battait déjà son plein avant même que les listes des investitures des partis politiques ne soient dévoilées. Plusieurs candidats étaient présents sur le terrain pour marquer leur présence.

La circonscription compte 46 260 électeurs pour les prochaines élections. Couvrant les régions telles que le centre de Curepipe, Eau-Coulée, Midlands, Dubreuil, La Brasserie et Malherbes, cette circonscription compte 14 centres de vote.

Les dernières législatives, en 2014, avaient vu l’élection d’Adrien Duval en première position, lequel était suivi de Stephan Toussaint et Malini Seewocksing, qui avaient brigué les suffrages ensemble sous la bannière de l’Alians Lepep. Cette fois, après avoir pendant un moment tenté sa chance au No 6, Adrien Duval est retourné au bercail à l’Alliance Nationale aux côtés de Michael Sik Yuen, dont l’investiture a fait beaucoup de bruit, et Priya Soobara, qui est venue comme une surprise.

Du côté de l’Alliance Morisien, on retrouve Steven Obeegadoo, Kenny Dhunoo et Eddy Boissézon. Les candidats mauves sont Lindsay Paul, France Marie et Avinaash Munohur. Eric Guimbeau, du MMSD, a aussi fait son grand retour et ses manœuvres politiques sont suivies de très près par ses adversaires. Le début de la campagne électorale était quelque peu sous tension avec des candidatures pas certaines et des activistes divisés.

Depuis une semaine, les candidats des trois grands blocs politiques privilégient les réunions privées dans des familles et des opérations de porte-à-porte, et, surtout, une communication assidue sur les réseaux sociaux.

Ces anciens députés, qui ont donné l’impression d’avoir abandonné leurs mandants après les élections, sont à pied d’œuvre pour les convaincre de leur bonne foi et de leur envie d’apporter du changement. La ville lumière, autrefois devenue bleue, connaîtra cette fois une rivalité de couleurs. La campagne est axée sur l’environnement, vu la situation dans certains endroits à Curepipe, ainsi qu’au niveau des infrastructures. Les candidats envisagent également de relancer l’économie dans la ville et de combattre les fléaux sociaux tels que la drogue.

Le suspense est de mise dans cette circonscription, qui pourrait bien créer des surprises. Pour les habitants cependant, la ville lumière a perdu de sa superbe. L’insécurité ainsi que des bâtiments en ruines ont pris place.