Mike Lafleur démissionne de son poste d’entraîneur national de la voile. Une responsabilité qu’il occupe depuis 12 ans. Cela prendra effet à la fin des Jeux des Îles de l’océan Indien (JIOI) de La Réunion. Le manque d’intérêt de la Mauritius Yachting Federation (MYF) pour ce sport en serait la cause.
Mike Lafleur, en colère, clame haut et fort que rien ne fonctionne au sein de MYF. « La fédération ne travaille pas dans la transparence. Jusqu’à ce jour rien n’a été fait pour l’avancement de ce sport nautique. Car primo, les nouveaux équipements se font toujours attendre. Dernièrement, les barreurs ont dû contribuer de leur poche pour acheter des nouveaux poulies. Secundo, nous avons été privés du championnat d’Asie qui était essentiel dans la marge de progression des barreurs qui participeront aux JIOI. Et tertio, le plan stratégique que j’ai minutieusement élaboré a été mis à la poubelle. c’en est trop, la situation  évolue de mal en pis », se plaint-il.
Malgré cela, l’entraîneur national compte sortir par la grande porte. Ainsi, Mike Lafleur se concentre sur  l’étape finale de la préparation des barreurs dans le lagon de Grand-Baie, en vue des JIOI. « Nous nous entraînons du mieux que nous pouvons, soit 7 jours sur 7. Rien n’est laissé au hasard car c’est la seule option que nous avons pour nous aguerrir. Un challenge redoutable nous attend à L’île soeur car tous nos concurrents seront très bien préparés pour ces jeux », affirme-t-il.