Les stalles afficheront complet pour l »épreuve phare de cette journée dominicale avec le gratin du turf se donnant rendez-vous dans ce qui est considéré comme un véritable test en vue du Barbé. Même s’il en sera à sa première compétition cette saison, nous accorderons un léger avantage à Tales Of Bravery qui, sur sa valeur intrinsèque, a les moyens de dominer ses rivaux d’entrée.
Le crack de Ricky Maingard est le détenteur de la meilleure marque sur le parcours du jour, performance qu’il avait réalisée dans la même épreuve la saison dernière. S’il n’a pas l’avantage d’avoir une course sous les sabots cette saison, Tales Of Bravery a en revanche bénéficié d’une bonne préparation au bord de la mer. Le seul point d’interrogation est le petit pépin qu’il a connu à son antérieur à l’issue de son barrier trial en date du 8 avril dernier, exercice qu’il a remporté du reste avec une belle aisance. Mais sur son travail de mercredi où il n’a pas été forcé aux côtés de Solar Captain, on peut penser que ce problème a été résolu. S’il bénéficie d’un bon rythme, ce qui pourrait être le cas avec la présence de quelques chevaux détenant un bon pas initial, Tales Of Bravery peut miser sur sa classe pour mettre tout le monde d’accord.
Albert Mooney a démontré à sa dernière sortie qu’il est plus maniable quand il peut s’étendre librement à l’avant. Nous pensons que ce sera lui qui ménera les débats. Si on la laisse faire seule à l’avant, la monture de Geroudis peut donner du fils à retordre aux cadors. Cette épreuve sera aussi un bon baromètre quant à savoir s’il a vraiment du coffre. Au cas où Vettel et Terminator lui convoitent la position tête et corde, alors là il sera vulnérable en fin de parcours. Le premier nommé, doublure de l’écurie Gujadhur  sera à sa reprise cette saison et cette mise en jambes lui servira de tremplin en vue d’autres échéances, dont le Maiden. Quelle sera son rôle dans la mesure où Bulsara sera le porte-drapeau de la plus vieille écurie du turf? C’est la question que se posent bon nombre de turfistes. La monture de Callow, vainqueur de notre première classique, a encore progressé et se présentera dans une très belle forme. Excellent finisseur, il misera sur un bon rythme pour se manifester. Bulsara, sur sa forme actuelle, mérite sérieuse considération.
Terminator avait lamentablement manqué son départ dans la Duchesse et ne peut être jugé. C’est un coursier qui a démontré des aptitudes dans la course à l’avant et dans ce lot, il aura tout intérêt à prendre la direction des opérations pour garder ses chances intactes.
Egalement entré dans la cinquième épreuve, l’entourage de Love Struck lui a préféré la grande course pour tirer profit de sa légère charge. S’il est passé à côté de son objectif qui était la Duchesse, la monture de Derreck David aura à coeur de se racheter. Avec un fin tacticien qu’est Bud Gujadhur à la baguette, Love Struck ne part pas battu d’avance.
Liquid Motion a été une petite déception à sa reprise lors de la journée inaugurale. Il aurait dù courir lors de la cinquième journée mais a vu la course annulée pour faute de partants. Bon finisseur, une place paraît plus dans ses cordes.
Polar Bound compte beaucoup de travail dans les jambes mais aura contre lui de démarrer complètement de l’extérieur. Il n’est pas une première chance.
Silver Flyer n’a pas démérité dans la Duchesse. Le champ est cette fois plus coriace et on préfère le revoir. Quant à Rudi Rocks, le parcours du jour pourrait être trop juste pour ses réelles aptitudes.