L’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam est à nouveau opérationnel. Il a réouvert ses portes à 18h30, soit deux heures après la levée des alertes cycloniques par la station météo de Vacoas. 

Cependant les opérations aériennes sont au ralenti, du fait notamment des nouvelles programmations de vols à être effectués, pour d’une part, éviter les cafouillages à et d’autre part, rattraper les nombreux retards accumulés tant en termes d’arrivées que de départs. Les employés des différentes compagnies opérant à l’aéroport étaient depuis très tôt en mode stand-by pour reprendre le travail aussitôt la réouverture de l’aéroport. Celui-ci avait fermé ses portes mardi soir en raison du passage en classe III de Berguitta et de la menace que ce cyclone représentait pour Maurice.

Les conditions climatiques s’étant améliorées dès le milieu de la journée, et les prévisions météorologiques étant plus positives, le comité de crise d’Airports of Mauritius qui s’est réuni aujourd’hui a décidé de reprendre aussitôt les opérations aéroportuaires puisque le ciel ne représentait plus un danger pour les vols aériens.

Mais cette reprise est laborieuse mais devrait retrouver sa vitesse de croisière dans les jours à venir.

Ainsi pour ce jeudi 18 janvier, deux vols uniquement étaient au programme. Le premier, un départ sur Bangalore par le vol MK 746, était programmé à 22h30. Les premiers passagers à atterrir après plusieurs jours de suspensions, sont arrivés  de Durban à 22h52 sur le vol MK 846. Plusieurs vols retour d’Air Mauritiius notamment de Johannesburg, Paris, Shanghaï, Londres, Tananarive, Genève etc ont déjà été reprogrammés jusqu’à demain. Une fois que les avions seront à Maurice, la compagnie aérienne nationale programmera leurs nouvelles dessertes allégeant ainsi le backlog cumulé ces derniers jours en raison des vols annulés à cause du passage de Berguitta. Idem en ce qui concerne les dessertes par les 22 autres compagnies aériennes qui desservent Maurice. 

Les passagers doivent attendre la confirmation de leur vol par la compagnie aérienne choisi avant de se rendre à l’aéroport. Cela pour éviter toute pagaille vue que l’aéroport est parfois saturé lorsque de nombreux départs ou arrivées s’entrechoquent. 

Air Mauritius