Photo illustration

L’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM), par l’entremise de son président, Jayen Chellum, a émis des réserves face aux nouvelles dispositions de la Consumer Protection (Price and supplies control) Act. Ces règlements entreront en vigueur en janvier prochain concernent les voitures de seconde main en provenance du Japon. Il a décortiqué les changements apportés au septième “schedule” et estime que les amendements « ne résoudront pas le problème de falsification de données sur les voitures importées ».

Selon Jayen Chellum, « la première proposition fait mention que les voitures importées ne doivent pas être en dessous de la classification 3.5 sur une échelle de 1 à 5 ». Mais, selon lui, le changement aurait dû être de 3,5 à 6, comme le propose le marché international de la vente de voitures de seconde main. Ce qui équivaudrait, selon l’ACIM, à une limitation de choix pour les Mauriciens, les privant ainsi « de leur droit fondamental de pouvoir choisir » une voiture classée grade 6.

Une autre remarque concerne l’Auction House Number stipulé sous les nouveaux règlements. Selon Jayen Chellum, cette information de House Number « n’existe pas comme donnée » lors de la vente de voitures au Japon. « On aurait dû inclure le nom de l’Auction House pour être plus clair s’il s’avère qu’il y a des vérifications à faire », a soutenu le président de l’ACIM. Il a dans la foulée avancé que les nouvelles dispositions ont « plusieurs manquements » avant de déplorer que l’ACIM n’ait pas été invitée à faire ses représentations au gouvernement lors des discussions à ce sujet. « Plusieurs informations, telles l’Auction Date, n’ont pas été prises en compte », a-t-il affirmé.

Contacté, le président de la Dealers in Imported Vehicules Association (DIVA), Zaid Ameer, a indiqué qu’il « n’a pas la même lecture que l’ACIM sur certains points ». Il a laissé entendre que la DIVA travaille pour que les autorités compétentes japonaises fournissent à l’avenir plus de renseignements à Maurice à travers le ministère concerné.