Battu par Blow Me Away à sa reprise avec la compétition il y a quatre semaines, Charles Lytton compte bien se racheter ce samedi dans la Coupe du Cent Cinquantenaire, qui bénéficie à l’occasion du patronage de l’Aéroport de Saint Pierre-Pierrefonds. Mais le protégé de Gilbert Rousset n’a pas course gagnée pour autant car les conditions de course et surtout le handicap pourraient lui rendre la tâche plus compliquée que prévu. Au-delà du parcours réalisé en 2016, Charles Lytton a démontré à sa rentrée lors de la 2e journée qu’il reste une des valeurs sûres au Champ de Mars. On se souvient qu’avec le départ manqué de Blow Me Away, il s’était retrouvé bien malgré lui aux avant-postes, ce qui a eu une incidence certaine sur son rendement en fin de parcours, davantage compliqué par les 6,5 kg qu’il rendait à l’élève de Rameshwar Gujadhur.
En jetant un coup d’oeil à la carte de samedi, on est d’avis que Charles Lytton pourrait se voir confronté à la même physionomie de course que lors de sa rentrée. Si on devrait le retrouver dans son rôle habituel d’attentiste, ce sont des chevaux auxquels il rend du poids qu’il devra une nouvelle fois reprendre. Parmi on retrouve Elite Class, qui reçoit pas moins de 8,5 kg de lui, ce qui est énorme à ce niveau. Ajouté à cela le rallongement du parcours et une piste rendue molle par les averses des derniers jours, on peut légitimement se demander si ce n’est pas trop demander à Charles Lytton, tout bon finisseur qu’il est. C’est dans cette perspective qu’il faut situer les chances du protégé de Gilbert Rousset.
Elite Class en sera à sa première tentative à ce niveau, mais le handicap aidant, il ne part pas battu d’avance. Pour lui, l’équation est on ne peut plus simple : prendre la direction des opérations, voire précéder Charles Lytton et faire jouer la différence au handicap en fin de parcours. Placé au numéro 5 dans les stalles de départ, nous pensons que le coup est jouable pour l’élève de Ricky Maingard.
Tandragee, qui a été confié à James Winks, est aussi une possibilité. Il a laissé une meilleure impression que Kremlin Captain mardi mais aura contre lui de partir de la 11e ligne, ce qui n’est pas du gâteau dans un champ aussi fourni. L’alezan de Gujadhur est toutefois doté d’une certaine vélocité et s’il peut trouver une position pas très loin du groupe de tête, il aura sa chance. Kremlin Captain, choix de Steven Arnold, aura lui aussi à surmonter le handicap d’un mauvais numéro. À l’opposé de son compagnon d’entraînement, il ne donne pas l’impression d’avoir atteint la plénitude de ses moyens. Mais il a pour lui de posséder une bonne mise en action. S’il parvient à trouver une bonne position sans trop s’user, le Cheval de l’Année 2015 peut se faire respecter, même si nous pensons qu’il aura besoin de cette course.
En ce qui concerne ceux qui, sur le papier, semblent des seconds couteaux, on ne négligera pas pour autant les chances de Chinese Gold, malchanceux à sa dernière sortie lorsqu’il fut coupé net dans son action en pleine ligne droite. Son entourage est d’avis que sans cet incident, il se serait mêlé à la lutte pour la victoire. Avec seulement 53 kg sur le dos, il n’a pas encore dit son dernier mot. Il en est de même pour Hillbrow, qui a poussé un certain Scotsnog dans ses derniers retranchements à sa reprise quand bien même il affichait un surplus de 18 kg à la balance.
Quant à Recall To Life, qui n’est également pas passé inaperçu à sa reprise, il appréciera le parcours rallongé et un accessit est largement dans ses cordes. Contrairement au gris Everest, qui n’aura pas d’autre alternative que de venir au finish de sa 10e ligne. En ce qu’il s’agit du duo de Rameshwar Gujadhur, Captain Magpie-M L Jet, leurs chances seront tributaires de la physionomie de la course dans la partie initiale, alors que le nouveau Open Heir aura besoin de cette mise en jambes pour retrouver ses bonnes sensations.