LafargeHolchim, basé au terminal, à Port-Louis, a lancé jeudi un nouveau sac de ciment révolutionnaire, baptisé “Lakaz mazik”. Ce ciment se dissout en effet complètement dans la bétonnière. Constitué entièrement à partir de cellulose primaire et sans aucun plastique, “Lakaz mazik”, selon M. Staub, Managing Director de Lafarge (Maurice) et Chief Executive Officer de LafargeHolchim de l’océan Indien, « est une vraie révolution » pour les chantiers mauriciens. « Cette innovation incarne l’engagement de l’entreprise pour le respect de l’environnement et sa volonté d’intégrer de manière pérenne des pratiques de développement durable dans son processus de production. L’innovation et le progrès dans ce secteur ne peuvent émerger quand on est seuls.

En étant à l’écoute de nos collaborateurs et de nos différentes parties, nous avons identifié les différentes problématiques auxquelles font face les utilisateurs sur les chantiers. Parmi celles-ci, il y a le temps de la réalisation, la poussière qui émane lors de la manipulation des déchets sur les sites. “Lakaz Mazik” apporte la solution à ces problèmes à moindres frais. » Le nouvel emballage, rassure M. Staub, garantit de meilleures conditions de travail aux utilisateurs en réduisant considérablement l’exposition à la poussière. “Lakaz Mazik” est l’unique sac de ciment qui, une fois servi utilisé sur le site, est prêt pour la production de béton. Il suffit de le lancer dans la bétonnière et le tour est joué. “Lakaz Mazik”, rassurent les promoteurs, a déjà fait ses preuves en Europe et sur les territoires voisins. Et il ouvre de nouvelles perspectives tant économiques qu’écologiques à ceux qui l’adoptent.