Le commandant Patrick Hofman

Les pilotes de MK ne marcheront pas ce vendredi comme ils l’avaient initialement prévus pour réclamer la réintégration inconditionnelle de leur collègue Patrick Hofman.

Ils auraient accepté une proposition de la direction d’Air Mauritius de surseoir pour l’instant à leur mouvement de soutien dans le sillage d’une proposition d’attendre des développements imminents qui devraient convenir aux deux parties.

Pour rappel, selon eux, il a été injustement licencié sans aucune conformité avec les lois du travail. «En tant que pilotes et travailleurs, nous avons besoin d’un traitement juste et équitable pour tout le monde à Maurice», clament-ils.

Pour rappel, le commandant Hofman avait été mis à pied en octobre 2017 par Air Mauritius.

Patrick Hofman est le seul des trois pilotes suspendus par Air Mauritius, après la série de vols annulés, à ne toujours pas avoir été reconduit à son poste. Dès le lendemain de sa mise à pied, le Passport and Immigration Office et la police avaient sommé le commandant de bord de quitter Maurice par le prochain avion. Il avait alors eu recours à un ordre intérimaire de la cour interdisant son expulsion.

Devant le silence de la compagnie d’aviation nationale, le pilote, défendu par Maitre Gavin Glover n’a eu d’autre choix que de demander une Judicial Review pour son titre de séjour. Il a également écrit au Premier Ministre Pravind Jugnauth pour l’informer de la situation.