Commentant le cas Rehana Ameer, Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM, appelle le Premier ministre à ne pas en faire « une affaire d’orgueil » et demandeque la syndicaliste licenciée de la MBC soit réintégrée. À ce propos, le chef de l’opposition appelle Navin Ramgoolam à suivre l’exemple de son père, sir Seewoosagur Ramgoolam qui, dit-il, n’a jamais laissé une grève de la faim aboutir jusqu’au drame. Dans l’affaire Anand Kumar Ramdony, Paul Bérenger demande au Directeur des Poursuites Publiques (DPP) de nommer, au plus vite, une Public Judicial Enquiry en vue de faire toute la lumière sur cette affaire de mort d’un détenu en cellule à Rivière-du-Rempart.
Paul Bérenger trouve que la performance du ministre des Services publics, Rashid Beebeejaun, à l’assemblée nationale mercredi en réponse à sa PNQ, démontre que le ministre est « complètement dépassé ». Selon lui, l’on aura perdu beaucoup de temps depuis 2005 et raté l’occasion de poursuivre le « bon travail » entrepris, selon lui, entre 2000 et 2005. Paul Bérenger souligne qu’il a été établi que des 20 millions d’euros obtenus en prêt de la Banque européenne d’investissement en 2002 pour le financement du remplacement de vieux conduits, seuls 4 millions ont été utilisés.
Il explique encore qu’alors qu’au départ de l’ancien gouvernement en 2005-06 une somme de Rs 225 millions avait été dépensée pour ces travaux de remplacement de conduits, en 2008-09, ce chiffre était descendu à seulement Rs 150 millions. Il explique aussi qu’alors que la Central Water Authority (CWA) avait fini, en 2007, de finaliser l’appel d’offres pour le raccordement de Mare Longue à Mare-aux-Vacoas, l’appel d’offres ne fut finalement pas lancé, sous « prétexte » de manque de fonds.
Prenant à témoin le nouveau directeur général de la Central Water Authority (CWA), Prem Saddul, le leader de l’opposition trouve que ce dernier est venu donner raison à l’opposition dans deux interviews de presse cette semaine. Il explique que M. Saddul est d’abord venu affirmer qu’il va réactiver le Non-Revenue Water Cell. Il souligne que le directeur général de la CWA a aussi déclaré que les choses n’étaient pas gérées de manière scientifique pendant longtemps à la corporation et a aussi pris, selon lui, le ministre Beebeejaun « à contre-pied » quand il est venu parler des effets de la déforestation dans la région de Mare-aux-Vacoas.
Paul Bérenger égratigne au passage l’ancien directeur de la CWA, le nominé politique Harry Booluck qui, selon lui, a causé « un dégât considérable » à la CWA. Il ne manque pas de souligner qu’au moment même où l’on parle de réactiver le Non-revenue Water Cell, les tarifs d’eau et de tout-à-l’égout s’apprêtent à augmenter par 35%.