SANDRINE RUSSIE BEAUHARNAIS

Lafoli koumans pran plas

Je me sens partir dans l’espace

Pourquoi rester s’il n’y a plus de place

Et voilà que soudain j’entends une voix tenace

Qui m’interpelle et me dit de faire gaffe

Et d’être relax.

He wi, kisannla ti pou krwar ?

Que dans le noir, je me retrouverai à méditer

sur le sens de ma vie

Qui aurait cru que je verrai défiler tous les bons

et mauvais moments

En me demandant si j’ai vécu ma vie pleinement.

Apre ena sa bann lavwa-la

Pourquoi maintenant et pourquoi là ?

Mais pas avant.

Est-ce que je deviens folle ?

Ces voix… des voix tellement familières

Celle de ma sœur, de mon neveu

et celle de ma mère.

Ce cri déchirant et strident qui m’empêche

Maintenant de partir.

Lafoli koumans pran plas

Je me sens maintenant tiré vers le bas.

Intégrant ce corps douloureux

Ce corps meurtri mais qui a vécu tellement

de belles choses

Oui je suis désormais en symbiose avec ce corps.

Je m’accroche pour ne plus m’envoler

Je me sens aimé

Et là miracle, j’ouvre les yeux

Je suis là avec eux pour les consoler.