Un membre de notre groupe qui étudie en Chine nous a fait part récemment de ce qu’est l’ampleur de la pollution dans quelques villes chinoises – plus précisément à Beijing (20 millions d’habitants) où il avait passé un week-end chez des amis avant de venir à Maurice pour des vacances au pays natal. Dans certaines régions de Beijing la pollution de l’air, due principalement aux gaz toxiques émanant des nombreux véhicules et des cheminées des usines roulant au charbon, est telle que les gens doivent recourir à de l’air en canette pour ne pas suffoquer, pour donner un peu d’air frais aux poumons. L’air « pur » est vendu comme les boissons gazeuses ou l’eau en bouteille, et c’est à cinq yuan la canette. Vous ouvrez une canette en retirant la languette et vous respirez un bon coup. Notre ami en a fait l’expérience, et il n’est plus très enthousiaste à l’idée de rendre visite à ses camarades de Beijing….                 Qu’en est-il de Paradise Island ? On n’en est pas encore là, comme à Beijing, mais ça ne tarderait pas vu la façon dont les différents gouvernements ont géré la situation du transport et la pollution de l’air qui en découle, surtout aux heures de pointe. On tergiverse toujours sur le métro-léger, ‘bus-lane’, péage et autre ‘ring-road’, mais on ne fait rien pour diminuer le nombre de véhicules sur les routes à un moment donné.
Bien au contraire, le parc automobile ne cesse de s’agrandir et, non seulement on construit de nouvelles routes mais on élargit les autoroutes existantes et importe encore plus de grosses cylindrées, des « gas guzzlers » pour les nouveaux riches ! C’est comme pour dire aux gens : « Allez, roulez, on vous donne toutes les facilités voulues…. » C’est vrai qu’une fois quelques ministres avaient voulu démontrer, avec force « tam-tam » et couverture médiatique, que c’est mieux d’aller au travail à bicyclette que d’y aller en voiture, mais ça n’a été rien qu’un ‘show’ fade, même pas un « flash in the pan ». Entretemps, il y a le tug-of-war à propos du projet de CT Power – que l’on est en droit de qualifier de diabolique, pour dire le moins, car cela voudra dire beaucoup de charbon (ressource fossile non renouvelable) pour produire de l’électricité. Ce projet, malgré le fameux EIA Licence, ne va pas du tout dans le sens de MID (Maurice Ile Durable) et si, par malheur cela se concrétise                                                                                                     cela fera beaucoup de tort à notre environnement.
Quant à la congestion routière et les gaz toxiques que cela occasionne, on aurait bien pu diminuer le nombre de véhicules sur nos routes de 50% si l’on votait une loi pour que seules les voitures dont le numéro d’immatriculation se termine par un chiffre pair puissent rouler les jours pairs, tandis que seules les voitures dont le numéro d’immatriculation se termine par un chiffre non-pair puissent rouler les jours non-pairs – du moins pendant les heures de pointe le matin, disons de 7h à 10h – exception faite des autobus, taxis et autres formes de transport en commun. En effet, c’est ce qu’on avait mis à exécution à Beijing précisément pendant les Jeux Olympiques de 2008. Ce n’est pas la mer à boire et l’on peut facilement mettre en oeuvre un tel projet chez nous avec un peu de volonté politique, ou de la volonté tout court. Vouloir c’est pouvoir ! Cela encouragera, pour ne pas dire forcera, les gens à s’adonner au co-voiturage – de nos jours, environ 75% des voitures sur les autoroutes aux heures de pointe n’ont qu’une seule personne à bord. Sinon, il faudra peut-être bien augmenter le prix de l’essence !
Nous aimerions terminer calmement, et non pas en rafales, par cette remarque de Chen Guangbiao, l’entrepreneur chinois qui vend de l’air en canette : “I’ve worked in the environmental protection industry for a decade… and I bear witness to the fact that pollution is getting worse and worse. More disasters are taking place every year. 2012 did not bring the end of the world but if human beings keep consuming resources, keep polluting the environment, I think Doomsday will arrive.” Nos grands décideurs, du gouvernement et de l’opposition – car c’est bonnet blanc, blanc bonnet – feraient bien d’en prendre bonne note….
RAFAL (ROYALS & FRIENDS ACTION LINE)