Lalit note que les mesures proposées concernant le développement immobilier tend vers la dilapidation des terres aux profits des « millionnaires étrangers ». « Li pe anonse ki Guvernman pu kontiyn permet, ankuraz e sibvansyonn proprieter terin pu zot bayant later Moris ar milyoner etranze ». Anciennement connu comme les « IRS et RES », il est souligné que cela se fera à travers le Property Development Scheme qui  vient révoquer certaines conditions existantes, soit « les 25% des villas qui devaient être réservées aux Mauriciens; les 50 arpents au maximum qui pouvaient être exploités dans le passé pour un projet, dorénavant, aucune condition n’est attachée par rapport à la superficie totale du projet ». Lalit demande une halte à cette mesure estimant que les spéculations ne sont ni productives ni pourvoyeuses d’emplois mais bien au contraire, dangereuses.  
Pour ce qui est des Smart cities, Lalit est d’avis que l’Investment Promotion Act viendra enlever les garde-fous qui favoriseront la dilapidation des terres car les collectivités locales n’auront plus à donner leurs autorisations pour permettre à un projet d’aller de l’avant ou pas. « Pu ena enn ‘Silent Agreement Principle’, kot apre enn dele, proze la al delavan otomatikman », observe Lalit. Il déplore aussi que les mesures annoncées donnent l’occasion aux étrangers de non seulement devenir locataires ou propriétaires des villas avec la possibilité de les revendre mais ils pourront aussi acheter des appartements et des bâtiments commerciaux. « Li enn veritab re-kolonizasyon ki Jugnauth pe promuvwar. Nu repete ki li iresponsab ».
Lalit constate que ce budget ne présente aucune vision pour la création d’emplois. « Ena mezir pu tir zenn dan somaz – ‘youth taken out of unemployment’. Sa vedir ankor sa vye taktik pu kasyet somaz par ankor plis kur, ubyin Youth Employment Program sibvansyone, me pa ditu kreasyon anplwa. Pena okenn kreasyon anplwa ».
Pour Lalit, les terres auraient pu être exploitées pour la création d’emplois, notamment en développant le secteur agricole qui comprend aussi la création d’emplois dans « lizinn prosesing ki pu neseser pu prodwi agrikol, travay dan marketing lezot pei, travay dan agronomi ek lezot resers pu devlop prodiksyon. Me, Pravind Jugnauth pe viz pu bayant tu later Moris ».
Lalit déplore aussi qu’il n’y ait aucune mesure annoncée sur « ces terres » pour la construction des logements au bénéfice de ceux qui n’en ont pas, l’aménagement des espaces publics dans les quartiers pour des loisirs, l’aménagement des zones piétonnières et cyclables pour permettre aux gens de faire le tour du pays.