Les animateurs du parti politique Lalit organisent les mardi 1er et mercredi 2 novembre prochains (jours de congé public) un « eta de lye » (état des lieux) de tous les partis politiques depuis l’accession de Maurice à l’indépendance en 1968 jusqu’aujourd’hui. À travers ces réflexions de deux jours, animées par plusieurs personnes ressources, Lalit veut jeter un « regard critique historique » sur les partis politiques, eu égard au désastre écologique imminent, à la faillite des partis politiques traditionnels et à la crise économique du système capitaliste mondial.
« Nous pensons qu’il ne suffit pas seulement de dire que “les partis politiques à l’Assemblée Nationale ont politiquement fait faillite”, ou encore “que tous les partis politiques traditionnels à Maurice sont corrompus”, sans chercher à savoir pourquoi. Il faut aussi se demander d’où viennent ces partis politiques. Comment et pourquoi ils se sont corrompus ? En quoi est-ce qu’ils ont fait faillite… Où vont-ils ? », a expliqué hier Lindsey Collen lors d’une rencontre avec la presse au siège de Lalit à Grande-Rivière Nord-Ouest. Elle était entourée de Roland Boussac, Ram Seegobin, Alain Ah-Vee, Rada Kistnasamy et Rajni Lallah.
« Nou pe viv enn lepok kot ena enn kriz ekonomik ek politik o nivo mondial ek lokal. Bann parti politik de zot kote zot gran problem se lalians… De se fet, dimounn pe degoute ek bann parti politik tradisyonel… Li donk importan ki nou reflesi ek analyz ki manier nou bann parti politik finn devie depi zot bann prinsip… », a poursuivi Lindsey Collen.
Selon l’intervenante, il nous faut nous interroger sur ces questions et en tirer les leçons afin de mieux comprendre la nécessité de nous organiser et nous mobiliser pour ne pas nous corrompre de la même façon. « Nous devons tous prendre conscience et échanger les alternatives émergentes. Nous devons discuter des principes organisationnels et de l’éthique que nous suivons déjà et que nous devons suivre lors de notre mobilisation. Nous devons aussi discuter de cette nécessité pour plus de cohérence, de patience et de maturité dans nos organisations, et pas seulement suivre une série de manoeuvres opportunistes », a-t-elle mis en garde.
C’est dans ce contexte, a ajouté l’animatrice de Lalit, que cet « eta de lye » (voir encadré) est organisé. « Ce sera une expérience formidable ! », s’est-elle enthousiasmée. « Le temps est aux actions audacieuses — alors que l’environnement se dégrade en un changement climatique irréversible, alors que le système capitaliste implose sous ses contradictions et que les solutions proposées ne font que repousser les crises successives et surtout que les partis politiques partout dans le monde et à Maurice en particulier, laissent apparaître leur faillite et leur corruption », a-t-elle élaboré.
Pour Lindsey Collen nous devons agir. « Nous devons agir non par désespoir, mais par amour pour un meilleur avenir. Et faire cela grâce à une compréhension partagée de la réalité dans laquelle nous vivons », a-t-elle exhorté. « Ces deux jours de réflexion sera une formidable et vaste mise en commun d’informations et d’analyses qu’on ne trouvera nulle part ailleurs ! », a-t-elle promis.
———————————————————————————————————————————
PROGRAM
Mardi 1 Novam (Sesyon Granmatin)
9 h 00 Kafe, dite, zi.
9 h 30 Introdiksyon par prezidans : Rajni Lallah & Anne-Marie Sophie
9 h 45 Kifer LALIT pe fer sa “eta de lye” lor parti politik ? Lindsey Collen
10 h 00 Parti Travayist & MMM : Zenez & trazektwar de parti ne dan klas travayer : Jean-Claude Bibi
10 h 15 Deba plenyer lor sa 2 kozri la.
10 h 45 PMSD ek MSM : Zenez & trazektwar de parti ne dan lezot klas. Alain Ah-Vee
11 h 00 Lezot Parti : Enn Sirvol : IFB, CAM-PIM, OPR, M. Rodrigues, FPR, PSM-Boodhoo, RPL, Lalit Travayer, OMT-FNAS, GMR, KES, RMM, MTD, MSD, MMSM, FMP, PMT, MPM-Bizlall, UDM, Nouvo Lizour, OF/LesVert/FTS, RA/Blok 104, MR Rama Valayen, Hizbullah-FSM, MAM, PAL etc : Ram Seegobin
11 h 15 Deba ek diskisyon uver.
12 h 00 Dezene – Tu dimoun sezi lokazyon rankontre dimoun prezan ki zot pa kone.