Après le meeting de l’Alliance Lepep mercredi dans la circonscription N° 9, c’était au tour de l’alliance PTr/MMM de tâter le pouls hier lors d’un congrès à Lallmatie en marge du scrutin du 10 décembre. Le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques Anil Bachoo, qui y a pris la parole tout comme Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, a sommé les partisans de « ne pas suivre les consignes » de votes de quelconque institution tout en réclamant une « correction » à Raj Dayal, son principal adversaire à Flacq/Bon-Accueil.
Vers la fin de son intervention hier soir à Lallmatie, soit juste avant que le Premier ministre Navin Ramgoolam ne prenne la parole, Anil Bachoo a lancé un appel à l’électorat du N° 9 pour « maintenir la mobilisation actuelle » sur le terrain et « ne pas prendre en considération les mots d’ordre des institutions » pour le rendez-vous du 10 décembre. « Ress mobilize. Na pena kominal kot nou, na pa pran mot dord ek oken institusyon. Pran mot dord ek nou Premye minis ek leader de lalians », a-t-il soutenu à l’assistance. Un peu plus tôt, Anil Bachoo avait encore fait comprendre que « ena pe fer declarasyon lor tel kominote ou societe, na pa tombe dan sa bann piez la mo bann camarade ». Le candidat rouge de la circonscription N° 9, qui croisera le fer avec l’ancien commissaire de police Raj Dayal, a harangué la foule pour donner « enn bater bef a Dayal ».
Abordant le chapitre des réalisations du gouvernement, en particulier dans la circonscription de Flacq/Bon-Accueil, le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques a soutenu que le N° 9 a connu « une véritable transformation » ces huit dernières années. « Mo ti minis infrastructure publik dan lepok Jugnauth. Mo pa ti kapav fer developma akoz Jugnauth pa kompran ki sa ve dir developma. Apre sa huit dernier banane-la, guett zot circonscription. Mo pa pe koz pou Moris, me guett zot circonscription. Face ine sanze, ine transforme ! » a-t-il poursuivi sous les applaudissements de ses partisans. « Tou developma ki noune fer dan Moris, zame nou pann fer kominal. Zame nou panne blesse sentiman okenn dimoun », a affirmé Anil Bachoo. Ce dernier a par la suite énoncé les projets accomplis sur le réseau routier et a soutenu que la réalisation du métro léger est « importante dans la conjoncture ».
A noter par ailleurs qu’un incident mineur a éclaté hier soir à la fin du congrès à Lallmatie, un cameraman d’un groupe de presse ayant été agressé par un agent de sécurité. Il semblerait qu’initialement, l’employé de presse aurait tenté de filmer un activiste se faisant expulser du site du congrès.