Intimiste, le deuxième album de Zulu, a été présenté la semaine dernière. Il reprend les choses là où il les avait laissées et a procédé au lancement lors d’un concert au Hennessy Park Hotel, le samedi 28 mai.
Plusieurs choses ne sont pas passées comme prévu. Mais Intimiste a finalement été lancé. Et il fallait bien que ce soit là où Zulu avait souhaité clore le chapitre de son premier album, en mars de l’année dernière. Samedi soir, avec une nouvelle “Tribu”, Zulu était de retour au Backstage du Hennessy Park Hotel pour le concert marquant la présentation officielle de ce nouvel album.
Intimiste reprend les choses là où elles s’étaient arrêtées sur Zulu, le premier album, lancé en 2013. Le nouvel opus est dans la même veine que le précédent, Zulu poursuivant sa progression sur les mêmes bases entendues depuis BlackmenBluz. Des titres de cette autre époque reviennent sur l’album pour marquer le trait d’union. À l’instar d’Ivresse ou encore de l’un des principaux titres de l’album, Pima Ruz. Zulu nous sert cette fois sa composition à une autre sauce. Celle concoctée avec le DJ David Jay et la chanteuse Nadine Bellombre. Une version clubbing que le chanteur espère voir voyager.
Sur Intimiste, Zulu profite de belles collaborations, qui apportent des couleurs à son album. Les Clarisse Sisters sont sur Soleya et l’hommage rendu à Mandela, Madiba. Une présence qui en dit long sur le niveau recherché par Zulu. Jason Heerah chante et joue sur Seggae Paradise et, sur scène, la complicité s’affirme davantage avec le slameur Fanio. C’est aux côtés de ce dernier que Zulu présente la version 2016 de Gabriella. La version rock de Sizann de Menwar est un autre grand moment de cet album. On découvre aussi la très belle voix de la chanteuse Mumala, qui accompagne Zulu sur Sweet Life.
Le pêcheur de Mahébourg laisse avancer sa barque vers le large, porté par les courants du jazz, du reggae, du seggae, du séga, du blues, du folk, entre autres. Avec les quinze titres de son nouvel album, Michel Bavajee profite du vent qui l’emmène vers le large, dans une ambiance métissée et piquante.