La nouvelle Renault Duster, du groupe Leal, a été présentée jeudi au Suffren Hotel & Marina. Véritable « Best-Seller » à travers le monde, elle fera à coup sûr des heureux. Encensé sur le plan international pour sa fiabilité et sa durabilité, le véhicule sera en outre d’un coût abordable. Eric Leal, CEO du groupe, annonce ainsi que le prix de Rs 1 140 000 pour la Duster cuvée 2018 dans sa version 1,5 litre Turbo Diesel Intense, de Rs 1 079 000 pour la 1,5 litre Turbo Diesel Zen et de Rs 995 000 pour la 1,6 litre Essence CVTX.

C’est en 1999 que Renault a créé l’Alliance, tout en achetant des parts de Nissan pour donner un nouveau souffle à la marque japonaise, en faillite. À l’heure actuelle, le constructeur français détient d’ailleurs 44% des parts de la marque nippone. Pour Eric Leal, Renault « a su, à sa manière, marquer l’histoire et se positionner avec des modèles cultes, comme la Renault 5 et la 4L ». Quant à la Renault Duster, qui se décline en différent coloris, le véhicule offre ce parfait rapport entre durabilité, fiabilité et coût. Eric Leal met l’emphase sur « son allure racée, sa conduite rehaussée et l’espace qui convient au conducteur ».

Le marché de l’automobile local est en plein essor, les concessionnaires notant actuellement une forte demande pour les SUV (véhicules utilitaires sportifs). Pour Eric Leal, le “craze” du moment a poussé son groupe à proposer d’autres modèles « encore plus intéressants pour les amoureux de la bonne conduite ». Il poursuit : « Le nouveau Duster est efficace face à la compétition qui prime dans ce secteur. Nous sommes convaincus qu’il aura le même succès que son prédécesseur. La nouvelle génération de Renault Duster privilégie le confort tout en étant pourvu de nouvelles fonctionnalités, qui est à la fois agréable pour le conducteur et sa famille. »

La Renault Duster comprend une climatisation automatique, une carte mains libres et de nouveaux feux LED dotés d’une signature lumineuse, entre autres. Louis-Philippe Guého, de Renault, également présent pour l’occasion, a mis pour sa part l’accent sur les prix proposés qui, selon lui, « restent toujours attractifs pour l’acheteur ».