L’évêque de Port-Louis a promulgué le « Projet catéchétique diocésain Kleopas », dimanche, le 31 juillet, dans l’après-midi, lors d’une messe à la cathédrale St-Louis. Ce projet qui se veut être un renouveau missionnaire a eu lieu, en présence des prêtres, des religieuses, de ceux qui sont engagés au sein du diocèse, des responsables des écoles catholiques, des laïcs et ainsi que de nombreux fidèles.
Ce projet est une évaluation et une réflexion sur la façon de l’Église d’annoncer l’Evangile à l’île Maurice aujourd’hui. Ce plan, l’évêché a pris trois ans à le mettre en place, à travers des sessions d’écoute, de discernement, de témoignages des personnes engagées au sein des paroisses.
Mgr. Maurice Piat a dit lors de son homélie que Jésus est le Guide et le Modèle à suivre pour tout catholique. Le fils de Dieu est un Compagnon de route pour l’homme, un cheminement tout le long de sa vie terrestre.
L’évêque confie ce nouveau projet catéchétique diocésain, avec six orientations aux familles, aux écoles et aux paroisses, en faisant appel à leurs créativités car il est certain que c’est dans ces trois lieux que ce projet va vivre en harmonie. « L’Eglise catholique locale est appelée à une pastorale missionnaire » Il souhaite que chaque paroisse devienne aussi un centre d’accueil, aux responsables de mettre le processus en route afin d’être à l’écoute de ceux qui se sentent touchés par l’Evangile.
Le vicaire général, le père Jean-Maurice Labour a, pour sa part, dit la satisfaction que ce projet apportera : « À travers les écoles confessionnelles, il y aura un renouvellement de la vocation chrétienne, qui consiste à travailler pour que ces écoles deviennent des laboratoires de dialogues interculturels et religieux, qui en droite ligne à la foi chrétienne, qui est de croire dans une société multiculturelle. L’Evangile prône des valeurs d’ouverture, de fraternité, de justice, de reconnaissance des plus pauvres. Tous cela se fera à travers la catéchèse dans les écoles confessionnelles, dans les paroisses, à travers la transmission et l’annonce de la Bonne-Nouvelle de la Miséricorde, qu’est la Parole de Dieu, aux enfants an bas âge jusqu’aux jeunes du secondaire ».
Des enseignants, des responsables des paroisses et des parents ont fait des témoignages au cours de la cérémonie religieuse.