Le leader du PMSD a rendu une visite à Clency Harmon, qui a rentamé une gréve de la faim sur le parvis de l’église Immaculée Conception, depuis le vendredi 27 septembre, plaidant pour la mise sur pied d’une Land Court. « Cette affaire sera en pôle position dans notre futur programme électoral », a confié Xavier-Luc Duval.

Il n’a pas manqué de souligner « la lenteur » de la Cour suprême et a déploré le « manque de sérieux » du gouvernement. « Il est clair qu’il y a une vraie injustice. A la veille de la dissolution du parlement, nous voyons un manque de sérieux alors que le gouvernement avait pris l’engagement de mettre sur pied une Land Division pour traiter les dossiers de dépossession des terres. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle Clency Harmon avait mis fin à sa grève de la faim, » a soutenu le leader des bleus.

Avec trois autres grévistes, Clency Harmon reproche au gouvernement sa lenteur à faire respecter l’engagement de mettre sur pied une Land Court.

Clency Harmon se dit toujours dans le flou. « Il n’y a aucune communication entre nous et le gouvernement. Nous sommes toujours sur des suppositions. Nous avons ouvert une porte de négociation », précise-t-il.

Pour rappel, Clency Harmon avait mis un terme à sa première grève de la faim, le 12 avril, suite à l’engagement pris par le gouvernement de consulter le bureau de l’Attorney General pour déterminer si la Courts Act sera amendée en vue de mettre sur pied un Land Tribunal, un Land Court ou une Land Division.

A cet effet, un comité de coordination – présidé par le conseiller du Premier ministre Dev Manraj et des membres du groupe de soutien à Clency Harmon – avait été constitué pour faire un suivi.