Xavier-Luc Duval a également rendu visite au gréviste de la faim, Clency Harmon ce mardi. Pour le leader de l’opposition, « le PMSD a déjà pris la position ferme, surtout suite au rapport de la Law Reform Commission qu’une Land Court est tout à fait possible, faisable et désirable à Maurice ».

« Aujourd’hui, nous attendons à ce que le gouvernement prenne une position ferme afin de mettre un terme à cette grève de la faim comme le souhaite Clency. Il n’y a aucune excuse pour ne pas mettre debout un Land Court », affirme Xavier-Luc Duval.

Le leader de l’opposition soutient toutefois que la solution la plus simple, à l’époque, était l’introduction d’une Land Division de la Cour suprême, mais les chefs juges étaient réticents. « Aujourd’hui, c’est à l’Assemblée nationale de passer une nouvelle loi pour créer une Land Court qui aura tous les moyens nécessaires pour arriver à bout à ce problème très épineux », explique Xavier-Luc Duval.

« Connaissant la complexité de tout cela, il est très important que ce Land Court dispose de tous les moyens nécessaires pour mener à bien sa mission. Ce n’est pas une mission facile », ajoute-t-il.