A 16h05 ce vendredi 12 avril, Clency Harmon a mis un terme à sa grève de la faim, après plus de deux semaines. Pour cause, le secrétaire du cabinet ministériel du Premier ministre a approuvé les accords établis entre le gouvernement et le comité de soutien au gréviste.

« C’est bien que le secrétaire du cabinet a signé les deux lettres, car les gouvernements passent mais l’Etat reste », a commenté Jack Bizlall aux côtés du gréviste.

Il aura fallu seize jours de grève de la faim pour que le gouvernement s’attarde sur le dossier de dépossession des terres. La mise sur pied d’un Land Tribunal pour étudier ces cas est vivement réclamée. Une mesure promise par l’Alliance Lepep mais qui ne semblait aboutir, et ce, malgré l’institution d’un comité ministériel sur cette question.

Clency Harmon a adressé ses remerciements à tous ceux qui l’ont soutenu durant son mouvement de grève, dont le comité de soutien au gréviste, Affirmative Action, Jack Bizlall, le Cardinal Piat, le Père Veder et Rezistans ek Alternativ.

« Ce n’est pas facile de faire une grève de la faim », a-t-il déclaré. « Nous avons commencé à trois, mais je me suis retrouvé seul. Malgre mo ti demoralize, azordi nou finn trouv rezilta ki nou ti pe dimande ».

« La balle est dans le camp du gouvernement. S’il ne tient pas parole, nous allons recommencer une grève de la faim en force. Je lance un appel au gouvernement de respecter ce qu’il a promis ».

Le 29 avril à 11h à la salle Marie Reine de la Paix se tiendra un rassemblement des familles concernées par la dépossession des terres. « Nous allons faire un recensement », a indiqué Jack Bizlall.