Les dernières vacances d’un groupe d’enfants de Tamarin ont été différentes cette année. Ils ont eu l’opportunité de développer leur créativité artistique et d’améliorer leur vocabulaire anglais grâce au projet pilote, Language Exchange, proposé par l’une des figures connues de la localité, Jason Tonkin.
De grands coups sur une porte font sursauter les enfants présents : Jason Tonkin annonce son arrivée dans l’arrière-cour du Snack Mana. C’est là que ses petits protégés se sont rencontrés pour participer au projet de Language Exchange qui a bénéficié du soutien des propriétaires des lieux. Installés autour d’une table, ils sont une dizaine à peaufiner leur oeuvre : un genre de totem fait avec une noix de coco et des coquillages fixés sur un morceau de bois qu’ils ont ensuite coloré de vives couleurs. Au lieu de sombrer dans l’oisiveté pendant les vacances scolaires, c’est en maniant pinceaux et peinture, ainsi que la langue de Shakespeare, qu’ils ont meublé leur temps ces dernières semaines. Une aubaine pour tout le monde car au cas contraire ils auraient « zoue lakaz » ou « pa fer narnien. » Ils ont ainsi eu la possibilité de côtoyer des enfants Sud-Africains qui résident avec leurs parents à Maurice. Ils ont appris à s’exprimer un peu plus en anglais et eux ont appris à communiquer en kreol.