Tom Kamaleon, une adaptation en kreol morisien des aventures de Tom Sawyer, par Jason Lingaya, sera lancée officiellement le 26 février. Un ouvrage qui vient renforcer la littérature créole, particulièrement à un moment où le kreol morisien aborde sa deuxième année au secondaire. Tom Kamaleon se positionne sans aucun doute comme un livre qui vient enrichir la lecture des collégiens et du public en général.

La première bonne surprise de cet ouvrage est qu’il ne s’agit pas d’une simple traduction en kreol de l’œuvre de Mark Twain. Il s’agit bien d’une adaptation dans le contexte mauricien. Ainsi, Tom Sawyer change de peau pour devenir Tom Kamaleon et ses aventures ne se passent plus « au bord du Mississippi », mais sur les côtes de Poste Lafayette. Ce n’est là que le début d’un voyage qui nous mènera dans la forêt de Richelieu, traversant Larivier Diamant, qui puise sa source dans la montagne Tête-de-Mort. Jason Lingaya a su transposer les aventures de Tom Sawyer dans un décor mauricien, rural et d’antan, rappelant ainsi que « lespas pa ti manke dan Poste-Lafayette ».
Décrivant la forêt, l’auteur en profite pour glisser une réflexion militante : « Pa kone par ki mirak personn pa ti ankor interese pou fer bann konstriksion isi. Ouver enn santie, fer inpe ‘progre’. Setadir an gro, koup pie plant beton…» Une page nostalgique pour ceux qui ont connu la période où les enfants pouvaient encore aller se balancer aux lianes sur les berges des rivières, ou alors, pêcher le camaron avec un brin de « paille coco ». On va ensuite à la rencontre des personnages de la localité, dont l’équipe des pêcheurs, ayant chacun sa spécialité. Mais surtout, du redoutable Joe l’Indien, rebaptisé « Jo Longanis ».
L’autre intérêt de cette adaptation de Tom Sawyer, est le langage adopté par Jason Lingaya. Sans doute aidé par son contact avec les jeunes – il est enseignant –, il a repris une série d’expressions couramment utilisées par ces derniers. À titre d’exemple : « Ki rol frero? Pa pe trouv twa depi enn tchak », ou encore, « Lame Huck ti ankor poze lor zepol so bro », « Hey man, check sa enn kou. » Mais pas seulement. L’auteur a su faire revivre également mots et expressions relégués aux oubliettes. « Jo ti pionn dan bouret enn kou. » Tom Kamaleon est ainsi un témoignage que la langue créole est dynamique.
Jason Lingaya bénéficie, pour ce livre, de la collaboration de son cousin, Terence Kelly, qui signe les illustrations. Une mise en page qui rend la lecture agréable et qui intéressera certainement les jeunes lecteurs. Tom Kamaleon est édité par la Creole Speaking Union (CSU). Le Dr Arnaud Carpooran, le président, ne manque pas de souligner, dans l’avant-propos, que c’est la première fois que la CSU s’associe à une œuvre qui ne vient pas d’un concours, ni de ses projets. Une manière pour lui de soutenir la « sensibilité littéraire et artistique » des deux jeunes hommes. Jason Lingaya a déjà traduit, dans le passé, le Livre de la Jungle de Rudyard Kipling. Tom Kamaleon est en vente à Rs 150 en librairie.

« Songs and poems »,
une nouvelle édition

Pendant quarante ans, l’organisation Playgroup a œuvré à mettre en place une pédagogie pour le préscolaire, en prenant en considération les réalités des enfants mauriciens. Songs and Poems est un recueil de poésie et de chants qui a aidé à consolider cette pédagogie basée sur les droits des enfants. Ledikasyon Pu Travayer a fait une réédition du livre, accompagné d’un CD comprenant les chants, pour rendre hommage au travail entrepris par Playgroup depuis 1975.
Songs and Poems comprend 17 textes en kreol, 12 en anglais, six en français et un en bhojpuri. Il met en exergue la diversité linguistique de Maurice et soutient la philosophie d’une « mother tongue broad-based education », comme le rappelle sans cesse, Pushpah Lallah, à la base de la création de Playgroup. Les textes sont de l’équipe de Playgroup, parfois écrits avec la collaboration des enfants, mais aussi de Marie-France et Henry Favory, Lindsey Collen, Aurélie Antoine et Odile Chevreau, ainsi que Dev Virahsawmy.
Songs and Poems est sans aucun doute un livre très utile pour le préscolaire, surtout qu’il permet une première exposition au kreol morisien, que certains reprendront au primaire. C’est la septième édition de ce livre. Songs and Poems, incluant le CD, est en vente à Rs 100 chez Ledikasyon Pu Travayer, à Grande Rivière Nord-Ouest.

Nouveau cours en kreol

Ledikasyon Pu Travayer lance cette année encore, son cours de kreol, pour marquer la Journée internationale de la langue maternelle. Ce cours accueille principalement les adultes, qui en apprenant le kreol écrit, parviennent ainsi à traduire leurs propres pensées, écrire des lettres ou envoyer des sms. Les parents peuvent également accompagner leurs enfants apprenant le kreol morisien à l’école. Cela fait plus de 40 ans que LPT s’engage à contribuer ainsi à l’éducation des adultes. Une initiative récompensée par l’UNESCO en 2003, à travers le Linguapax Award.
Les cours débutent le samedi 2 mars, à 10h30, chez LPT, à Grande-Rivière Nord-Ouest. Pour s’inscrire, téléphonez au 2085551 ou au 2082132.