Janvier, MJS v/s FMN-COM-FINA – Le bras de fer entamé
Voilà le temps des bilans pour cette année sportive 2012 sur le plan local. En ce début d’année, le torchon brûle entre le MJS et la Fédération mauricienne de natation autour de la l’égalité du nouveau comité directeur présidé par Doreen Tiborcz. Le MJS enlève à la fédération son certificat de reconnaissance et son l’ingérence est décriée. Il réclame la mise en place d’un nouveau comité transitoire. Le Comité olympique Mauricien et la FINA arrivent en renfort et reconnaissent la FMN.  
Une nouvelle carrière commence au lycée Climatique de Fort Romeu (Pyrénées) pour la triathlète Candice de Falbaire. La championne nationale juniors a intégré le complexe de haut niveau depuis décembre. Dans le même temps, le Club M doit déclarer forfait pour la CAN 2013, le temps de se reconstruire  pour être en mesure de rivaliser avec les équipes africaines. Par contre, les arbitres mauriciens Rajindraparsad Seechurn et Balkrishna Bootun sont retenus pour officier comme arbitre et assistant-arbitre lors de la 28e édition de la CAN 2012 qui débute le 21 janvier en Guinée Equatoriale. Alain Lim Kee Cheong instructeur de la FIFA et de la CAF est sollicité pour superviser la prestation des arbitres africains.
En natation, on annonce l’arrivée du délégué de la fédération internationale, Chief Olatokunbo Thomas pour superviser l’assemblée générale élective de la fédération mauricienne prévue le 20 janvier. Celui-ci est reçu chaleureusement par le président du Comité Olympique Mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon. De plus, le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a enlevé à la FMN son certificat de reconnaissance ce qui donne lieu à un début de bras de fers avec la FINA. Le MJS préconise l’institution d’un nouveau comité intérimaire afin de sortir d’une crise qu’il a au préalable engendrées lui-même par les actions prises. Mais Doreen Tiborcz est élue à l’unanimité à la présidence du nouvel exécutif, lequel est reconnu par la FINA, selon Chief Olatokunbo Thomas.
En haltérophilie également , le MJS abandonne l’idée de nommer un comité intérimaire après avoir à priori décidé de suspendre la fédération mauricienne. Quant au président de l’instance mondiale d’haltérophilie, Tamas Ajan, il offre son soutien au COM.
A la fédération de pétanque, Désiré Mario est conduit à la présidence. Son but: relancer la discipline.
En cyclisme, Hugo Caëtane tente l’aventure en solo pendant trois mois en France au Vélo Sport de Monnaie. Idem pour Gabriel Mayer et Olivier Lecourt qui passeront une partie de la saison en France. En Taekwondo, James Peterson et Yoven Soobramaney sont éliminés de la course à la qualification olympique de Londres. Le premier s’incline en – 58 kg et l’autres en -67 kg lors d’une compétition au Caire, Egypte.
 A l’exercice des dotations budgétaires, Rs 42 655 M sont allouées à 42 fédérations sportives par le MJS dont Rs 8,7 M à  la Mauritius Football Federation.
Cette somme est consacrée à la relance de cette discipline. En revanche, Rajiv Rajcoomar, président de l’Association mauriciennede boxe, affirme que « Nous allons vers la mort lente du sport » considérant insuffissant le budget de fonctionnement de Rs 4,2 M mis à la disposition de sa fédération surtout dans l’optique des Jeux Olympiques de Londres. Reste que cinq boxeurs réunionnais et leur entraîneur Alexis Blain arrivent à Maurice pour une semaine de stage en vue des championnats de France. De son côté Bruno Julie déclere forfait sur blessure pour le tournoi Bocksai Memorial en Hongrie alors que Giovanni Frontin devient le premier boxeur mauricien à décrocher une ceinture de niveau professionnel en Angleterre  
 Au dojo national à Grande-Rivière Nord-Ouest, les judokas de l’élite bénéficient d’entrée de l’assistance technique de cinq cadres réunionnais de Judo Club Minicipal de St Denis. Mais au Championnats du Commonwealth à Cardiff, Pays de Galles,  Sarah Sylva remporte l’argent en -52 kg et Christiane Legentil le bronze en -48 kg.
Lors des Championnats juniors d’Afrique australe de tennis en Namibie, Dylan Foo Kune, Julien Mi Fa (U 16) et Shannon Wong (U 16) et Amélie Boy (U 14) se qualifient pour la phase finale des championnats d’Afrique juniors de tennis prévus en avril au Caire. Suite à ses résulats, le nouveau DTN, le Kenyan George Oyoo avance dans un entretien que « Ce qu’on fait maintenant est important pour le futur.» Par la suite, Eugénie Lim Ah Tock (U 16) et Maelyn Chan Tam Neng (U 14) obtiennent une wild card pour participer aux Championnats d’Afrique juniors. Par ailleurs, au classement mondial junior ITF, Enzo Couacaud est 23e masculin et Emmanuelle de Beer 425e féminin.
Les jeunes pongistes qui ont intégré l’équipe africaine dans le cadre du tournoi par équipes de l’ITTF Global Cadet Challenge, n’arrivent pas à rivaliser avec l’Europe, que ce soit Jaisina Nawaj, Alaa Saad, Thomie Mosemba et Kamilia Kessaci.
Les lutteurs rodriguais Ricaud Ravina et Michael Guillaume sont retenus pour intégrer le centre d’entraînement de la fédération internationale au Sénégal pour peaufiner leur préparation en vue des Championnats d’Afrique et du tournoi qualificatif prévus au Maroc en vue des J.O. de Londres.
Alors que Mario Lepois, ancien entraîneur de la sélection national féminine de volley-ball, pose ses valises à l’Union Sportive de BBRH, le cycliste Olivier Lecourt est soutenu par Omnicane Foundation pour sa saison européenne.  
Enfin dans la premmière manche de ligue nationale de cross-country, Nicholas Boissèque et Prisca Manikion s’impose chez les as à Trianon.