La Cour suprême du Royaume-Uni a rejeté, hier 8 février 2017, l’appel du Groupe Refugiés Chagos qui contestait la création d’une Marine Protected Area (MPA) autour de l’archipel.

Suite à la décision d’hier de la Cour suprême du Royaume-Uni, Olivier Bancoult au nom du Groupe Réfugiés Chagos a fait en substance la déclaration suivante:

« Les conclusions du Tribunal Maritime International concernant la Marine Protected Area, sur la base d’éléments de preuve dont ne disposaient pas les tribunaux britanniques, n’ont pas été suffisantes pour convaincre les juges de l’illégalité de l’action du Royaume-Uni…Nous sommes maintenant obligés une fois de plus à utiliser les tribunaux, dans l’espoir que les juges britanniques vont enfin voir le préjudice dont nous souffrons, et rendrons notre retour possible…Notre défi à la décision du gouvernement britannique de ne pas nous réinstaller dans les îles Chagos et le refus de rétablir le droit de résidence des Chagossiens sera entendu devant le Haute Cour anglaise en mai 2018, où nous espérons que la décision du Royaume-Uni de continuer à nous exclure de notre patrie sera renversée.»

Le groupe Réfugiés Chagos annonce finalement que compte tenu du préjudice extraordinaire qui est faite à la culture Chagossienne et sa façon de vivre, qu’il soutiendra pleinement la position de Maurice à la Cour internationale de Justice, et souhaite que la communauté internationale pourrait à nouveau soutenir ses droits et mettre un terme à son exil.