Opera Royal continue son ascension et a signé sa quatrième victoire cette saison. Son prochain objectif devrait être La Coupe des Présidents (Groupe 2) dans trois semaines.

On était d’avis qu’il allait trouver les choses moins aisées sur ce parcours réduit et son lourd handicap, mais Opera Royal a répondu présent et l’a emporté de brillante façon. Il continue son ascension au Champ de Mars et a signé sa quatrième victoire de la saison. Il a offert au passage à Shyam Hurchund sa 25e victoire. Ce fils d’Oratorio lorgne désormais la Coupe des Présidents, épreuve de Groupe 2 (60+), qui sera disputée sur les 2100m le 12 octobre.

Comme on le prévoyait, King’s County a tout eu en sa faveur avec sa bonne ligne et a été en mesure de prendre la direction des opérations dès le départ sans sortir de son pas. Nooresh Juglall a par la suite imprimé un bon rythme. Il était suivi de Horse Guards, qui avait été en mesure de surmonter le handicap de son couloir extérieur, tout comme Speed Limit, qui s’était placé derrière ce duo. On retrouvait ensuite Kazaar, qui précédait Ready To Attack et Tsitsikamma Dance. Derrière, Split The Breeze était flanqué d’Opera Royal, tandis que Sea King fermait le cortège.

Les choses sont restées dans le même ordre et c’est le pensionnaire de Patrick Merven, Kazaar, qui a été le premier à se mettre en évidence à la route et avait été décalé par Jameer Allyhosain. Olivier Plaçais et Swapneel Rama ont promptement réagi sur Ready To Attack et Tsitsikamma Dance respectivement et lui ont emboîté le pas. Kersley Ramsamy a lui aussi senti le danger et a lancé le futur lauréat en épaisseur pour produire son effort.
Kazaar a mis le nez à la fenêtre à mi-ligne droite, mais était sous la double menace de Tsitsikamma Dance, lancé en pleine piste, et Opera Royal, qui terminait de plus en plus fort à l’extérieur. Jameer Allyhosain a pensé l’emporter à quelques mètres de l’arrivée, mais le pensionnaire de Shyam Hurchund a forcé la différence sur la ligne.

Kazaar n’a pas démérité et est tombé les armes à la main. On avait expliqué qu’il avait connu un ennui à sa dernière tentative et s’il réédite cette performance, il aura le droit de revoir ses ambitions à la hausse à sa prochaine sortie. Tout comme Tsitsikamma Dance, qui était aligné pour la deuxième semaine consécutive. Il n’a pas démérité face à quelques bons compétiteurs. La déception est venue de la part de King’s County, qui n’avait plus rien à offrir lors de l’emballage final, tandis qu’Olivier Plaçais aurait pu mieux faire à notre avis sur Ready To Attack.

LES AUTRES COURSES

Triplé de Ramapatee Gujadhur

1.Ramapatee Gujadhur a été l’homme fort de cette 27e journée avec à son actif un triplé. Le festival a débuté dans l’épreuve d’ouverture avec Chap Trap, qui n’a pas eu d’adversaire à sa mesure dans la classe 0-20, où il restait d’ailleurs sur un succès. Son premier couloir et les circonstances de course ont été en sa faveur et il n’a fait qu’une bouchée de ses rivaux lors de la dernière ligne droite. Sunil Bussunt s’est assuré de tirer au maximum profit de son premier couloir et a sollicité sa monture pour prendre le train à son compte. Même s’il avait pris un meilleur départ, Balloo n’a pas insisté sur Indian Tractor et dès lors, Chap Trap a eu le loisir de contrôler les choses en tête. À la route, il était clair qu’il allait l’emporter. Une fois balancé, l’issue était évidente. Chap Trap a été en mesure de passer la surmultipliée et a relégué son dauphin, Bells Appostle, à plus d’une longueur. Ce dernier a couru en net progrès et mérite d’être suivi lors de ses prochaines sorties. Charles My Boy a lui manqué de punch en ligne droite et s’est contenté de la quatrième place. Il nous revient qu’il a connu un problème pulmonaire. Doyles a été l’auteur du meilleur finish et l’a devancé pour la troisième place. Il peut s’illustrer avant la fin de la saison dans cette catégorie. La déception est venue de Valerin, qui est resté sans accélération. Master Silva a quant à lui eu une grave blessure et ne devrait pas être revu en compétition.

2.La casaque bleu électrique et écharpe rouge a doublé la mise avec Alssakhra, qui lui aussi a réalisé le bout en bout. Ce fils de Seventh Rock a cependant eu à puiser dans ses réserves pour venir à bout d’Emaar, qui lui a donné la réplique lors de l’emballage final. La course a été gagnée au départ, lorsqu’Olivier Plaçais a positionné sa monture aux avant-postes sans trop d’efforts. Il a par la suite réduit la course à un sprint. Il était flanqué d’Emaar, qui a évolué le nez au vent. Dukes Domain était idéalement placé derrière ce duo, alors que Memphis Mafia évoluait en troisième épaisseur. Un des favoris, Mr Hardy suivait à l’arrière-garde aux côtés de Manetheren, qui avait été repris en début de parcours avec sa mauvaise ligne. Le Français a attendu les derniers 300m pour lancer le sprint. Alssakhra a versé à l’extérieur sous l’effort et était sous la menace du pensionnaire de Preetam Daby, qui a fait illusion à mi-ligne droite, avant de faiblir sur la fin. Alssakhra ne s’est pas fait prier et est reparti dans les dernières encablures et s’est offert ses premiers lauriers au Champ de Mars. Manetheren et Dukes Domain n’ont, compte tenu des circonstances, pas été ridicules. Le premier nommé s’est retrouvé enfermé au démarrage et étant un grand gabarit, il n’a pas été en mesure de sprinter. Le changement de harnachement n’a pas eu l’effet escompté avec Mr Hardy, alors que Memphis Mafia doit être repris avec confiance à sa prochaine sortie. Il ne s’est pas effondré malgré un parcours semé d’embûches.
3.Superstitious a justifié sa cote de favori et a signé sa quatrième victoire au Champ de Mars. Le départ a été retardé suite aux caprices de Great Value, qui a refusé d’intégrer sa stalle et qui a été par la suite retiré. JJ’s Captain, qui restait sur une victoire, a pris un départ canon pour se hisser sans forcer à l’avant. Rob Rob suivait à son extérieur, tandis qu’Antwerp avait étonnamment pu se placer dans le dos des animateurs. Le futur lauréat suivait lui à l’arrière-garde et précédait Ocean Drive South. Le train était rapide et les choses se sont activées aux 400m. Rob Roy a accroché le meneur et faisait la meilleure impression à ce stade. Antwerp a lui attendu l’ouverture à l’intérieur pour produire son effort et a brillamment accéléré. Simon Jones croyait dur comme fer pouvoir briser la glace à ce stade, mais c’était sans compter avec la rage de vaincre de Jameer Allyhosain, qui a lancé Superstitious sur les barres intérieures et qui a forcé la décision dans les dernières foulées. Il a offert à Amardeep Sewdyal une victoire précieuse. Ocean Drive South a terminé à la vitesse du vent et aurait pu l’emporter s’il avait n’avait pas eu à changer de trajectoire lors de l’emballage final. Il a pris la quatrième place derrière Antwerp et Rob Roy. JJ’s Captain, qui restait sur une victoire, a lui saigné, ce qui explique sa mauvaise performance. Tout comme Danger Rock, qui a lui aussi connu un problème pulmonaire. Il a saigné pour la deuxième fois cette saison.

4.Les favoris ont mordu la poussière dans la quatrième épreuve. Spring Man, qui avait déçu dernièrement, a retrouvé ses automatismes et s’est offert une première au Champ de Mars, sous la selle d’Akshay Balloo. Son entraîneur a expliqué qu’il n’avait pas été judicieusement piloté lors de ses dernières incursions, ce qui explique selon lui ses performances en dents de scie. Il faut ici faire ressortir qu’il n’était qu’un simple outsider cette fois. Son cavalier ne l’a pas bousculé durant le parcours et s’est contenté de suivre dans le sillage du meneur le nez au vent. L’allure n’était pas très sélective et le pensionnaire de Ricky Maingard a été lancé au dernier virage. Iditarod Trail, qui avait suivi d’un peu plus près, semblait pouvoir bien accélérer, mais n’a pas été en mesure de le faire malgré l’usage excessif de la cravache par Nooresh Juglall (23 coups). On a cherché à mi-ligne droite Consul Of War, mais on s’est vite rendu compte qu’il était trop loin pour espérer jouer les premiers rôles. Il a cependant conclu honorablement et pourrait à ce stade demander plus de distance pour donner le meilleur de lui-même. C’est Divine Connection qui a produit le meilleur finish, sans pour autant pousser le vainqueur dans ses derniers retranchements. On s’attendait à mieux de Talbec avec l’as au départ, mais il a été décevant, tandis que Nordic Chant a eu un parcours éprouvant, ce qui explique son manque de finish lors de l’emballage final.

5.L’établissement Rameshwar Gujadhur a sauvé sa journée grâce à Independence, qui a créé la surprise et a offert à Diego de Gouveia sa deuxième victoire à Maurice. Le Sud-Africain s’est contenté de suivre dans le dos du meneur Charleston Hero, avant de le rattraper lors de l’emballage final. Même s’il s’était montré le plus lent au départ, Charleston Hero a été sollicité par Dinesh Sooful pour se porter aux avant-postes. Il a par la suite géré les ressources de son cheval et avec ses 55 kilos, on a cru qu’il allait l’emporter lorsqu’il a été graduellement lancé aux 500m. Il était suivi d’Independence, qui lui aussi semblait facile en deuxième position, alors qu’à ce stade, le favori Mambo Rock se retrouvait derrière One Direction. Nooresh Juglall a par la suite pris la décision de faire les extérieurs au dernier virage pour se rapprocher. Après avoir fait illusion en début de ligne droite, Charleston Hero a baissé de pied et Independence ne s’est pas fait prier et l’a emporté facilement devant son compagnon d’entraînement Turbulent Air, qui a couru en net progrès. Mambo Rock a lui, semble-t-il, trouvé les 1600m avec 3,75m de false rails être le bout du monde. Après s’être rapproché vivement en début de ligne droite, il est resté one-paced sur la fin. Il n’a toutefois pas été surclassé à l’arrivée.

7. Le triplé de Ramapatee Gujadhur a été réalisé avec Captain Falcon qui, comme on l’avait souligné dans notre avant-papier, était aligné à nouveau avec un citation bit, équipement avec lequel il avait réalisé sa meilleure performance à Maurice. Comme Chap Trap et Alssakhra, il a réalisé le pillar to post, même s’il faut avouer qu’il a profité des malheurs de Watch Me Dad pour l’emporter. Le favori a été repris au départ par Nooresh Juglall et s’est retrouvé derrière un rideau de chevaux au démarrage, et même s’il a fait monte d’un puissant coup de reins, il n’a pas été en mesure de refaire son retard sur son vainqueur, qui avait plus de huit longueurs de retard aux 400m. Il sera difficilement battu sur cette performance à sa prochaine sortie. Captain Falcon s’est lui montré le plus rapide au départ et s’est placé en tête sans puiser dans ses réserves. Olivier Plaçais ne l’a pas bousculé et a attendu le dernier virage pour le lancer. Le cheval a sorti une belle accélération pour se détacher. Anton Ruskin, qui était idéalement placé, n’a pu que constater les dégâts, mais s’est toutefois accroché à une sa troisième place derrière Watch Me Dad et devant Wendylle, qui n’a pas eu les coudées franches durant le parcours.

8. De course il n’y en a pas eu dans l’épreuve de clôture, avec Inauguration qui n’a fait qu’une bouchée de ses rivaux lors de l’emballage final. L’apport de l’attache-langue a, semble-t-il, eu l’effet escompté. Il a redonné le sourire à Cédric Ségeon, qui était sevré de succès depuis la 22e journée et sa victoire avec Hadarat. Il faut avouer que le cavalier de Jean-Michel Henry a monté une course intelligente. Il a fait le nécessaire pour travailler Artax sur la partie initiale avant de suivre tranquillement dans le box seat et a attendu l’ouverture à la corde pour demander l’effort à Inauguration. Artax n’a pu que constater les dégâts et a été relégué à environ deux longueurs. Comme le train n’était pas des plus rapides, ceux qui avaient suivi trop loin n’ont pas été en mesure d’influencer l’ordre d’arrivée lors de la dernière ligne droite. On a ici en tête Redwood Valley, New Golden Age ou encore Seventh Silver. Street Byte a lui saigné des deux narines, tandis que Chester’s Wish, bien placé durant le parcours, n’a pas été capable de passer la surmultipliée lors de l’emballage final.

Juglall et Balloo suspendus

Deux jockeys ont été suspendus à l’issue de la 27e journée. Il s’agit de Nooresh Juglall et Akshay Balloo. Diego de Gouveia a lui été sanctionné pour sa prestation sur Nordic Chant et aura à payer une amende. Le jockey de Gilbert Rousset, Nooresh Juglall, sera sur la touche pour une semaine. Les Racing Steward ont estimé qu’il a incommodé The Barrister aux 1500m, alors qu’il était associé à Iditarod Trail. Akshay Balloo est lui passé à la trappe sur Indian Tractor. Il a laissé sa monture verser à l’intérieur aux 1300m dans la course d’ouverture, ce qui a eu pour incidence qu’il a gêné Master Silva. Il a écopé d’une semaine de suspension sous la règle 160 (a) (f). Diego de Gouveia devra lui débourser Rs 20 000 pour avoir causé une interférence dans la quatrième épreuve alors qu’il piloté Nordic Chant. L’entraîneur Jean-Michel Henry aurait lui à débourser Rs 5000 pour ne s’être pas assuré que son cheval Inauguration portait la casaque qui avait paru sur le programme officiel jeudi.