Wild Horizon, associé à la cravache brésilienne Manoel Nunes, a eu une course parfaite pour accrocher son deuxième succès en G2

La victoire a été offerte sur un plateau à Wild Horizon, qui en a profité pour signer une deuxième victoire de G2 et confirmer son retour en forme. Manoel Nunes s’offrait le doublé en attendant les deux dernières épreuves. La première partie de la course a été bien mouvementée. Manoel Nunes, sur Wild Horizon, a aussi apporté son petit grain de sel en faisant croire qu’il était intéressé par la tête de la course. Après 800m de course, on était quasi certain que ni Kingmambo’s Legacy et encore moins The Great One n’auraient été en mesure d’aller jusqu’au bout de la ligne droite. Les 650 premiers mètres ont été couverts en 39”27 et les 600m entre les 1800 et le 1200m en 34”.

Ce chrono donne une nette indication de la vitesse à laquelle évoluaient Kingmambo’s Legacy et The Great One.

Le temps de souffler entre les 1200 et le Tombeau Malartic, l’allure est remonté d’un cran, mais les derniers 400m ont été quelque pénibles. En fait, à 400m de l’arrivée, The Great One était déjà battu et avait perdu sa bataille face à Kingmambo’s Legacy. Ce dernier y avait toutefois aussi laissé des plumes et a jeté l’éponge dans les derniers 200m. Wild Horizon en a profité pour émerger et repousser facilement l’attaque de Dawn Raid, qui a bien mieux fait cette fois. Quant à Our Emperor, il est venu reprendre un cheval qui n’allait plus. The Great One a terminé au canter et on a vu son jockey jeter un coup d’œil sur les côtés.

Il est à noter qu’ils n’ont été que cinq au départ après le retrait de Moonrise Sensation quelques minutes avant la course. Tous les paris effectués sur ce cheval ont été remboursés, alors que 15 sous par roupie ont été retirés des gains de Wild Horizon. On trouve qu’il n’y a pas de grands enseignements à tirer de cette course, surtout en ce qu’il s’agit des chevaux qui ont terminé aux dernières places. Kingmambo’s Legacy et The Great One se sont dépensés prématurément et auraient sûrement pu mieux faire s’ils avaient pu évoluer à leur aise.

Mais on reste néanmoins surpris que The Great One ait cédé avant Kingmambo’s Legacy. Ce n’est certainement pas le même cheval qu’on avait vu en action dans le Maiden. Il se peut que cette performance ait laissé des traces. De plus, il était en eau derrière les stalles avant la course. On apprend que l’entourage du cheval n’était pas satisfait de la tactique de Kingmambo’s Legacy, alors que l’entraîneur Daby avait insisté pour la course en tête, son cheval étant un strong one-pacer. Les Racing Stewards n’ont rien trouvé à redire, comme on s’y attendait. Dawn Raid ne s’est pas montré ardent cette fois et a pu mieux terminer. Our Emperor a fait ce qu’il a pu. On est d’avis qu’il a montré ses imites quand il est opposé à de bons compétiteurs