Les Mauriciens ont jusqu’à ce soir pour visiter la foire commerciale organisée par Rajasthan Works à Mer-Rouge. L’Asian International Trade and Cultural Expo qui s’est ouvert vendredi dernier en présence de Rashid Beebeejaun, vice-Premier ministre et des ministres Mookhesswur Choonee, Lormus Bundhoo et du lord-maire Aslam Adam Hossenally, présente toute la splendeur de l’Inde et le savoir-faire des artisans mauriciens. 110 exposants dont une soixante locaux proposent au public de quoi s’habiller de pied en cap, de la bijouterie raffinée, des produits de beauté, des meubles et des échoppes de restauration proposant une cuisine indienne et locale. Ceux voulant savoir ce que leur réserve l’avenir peuvent consulter un astrologue. Un médecin propose des méthodes naturelles pour soulager les douleurs articulaires.
Ce que le public mauricien ne peut trouver sur les rayons de nos magasins, il pourra les avoir à des prix défiant toute concurrence. Le textile est roi à cette foire commerciale. Des prêts-à-porter, des churidars et des sarees de toutes les couleurs et pour toutes les bourses sont mis en vente. C’est un fait qu’en dépit des conditions d’emploi difficiles, l’ouvrier indien se montre toujours à la hauteur des espérances placées en lui.
Du côté de la restauration, le public n’a pas hésité à déguster les plats indiens. Le fameux dholl puri mauricien était également en vedette lors de cette foire commerciale qui prend fin ce soir.
Anupam Jain, le directeur de Rajasthan Works, est pleinement satisfait de l’affluence et estime que Maurice constitue une véritable plate-forme pour les produits indiens en Afrique.