C’est ce qu’on appelle une question fort animée mardi dernier à l’Assemblée Nationale. Elle concerne les Rs 40 000 qui ont été payées à Sanjeev Boojhowon par la Mauritius Football Association Grand Port Regional Committee dans le cadre d’une affaire de diffamation intentée contre Vinod Persunoo alors qu' »il était président de cette instance. Le député mauve, Franco Quirin qui voulait savoir au départ, du ministre de la Jeunesse et des Sports si une telle somme a été payée à J.B (Sanjeev Bhojhawon) et pourquoi. Dans sa réponse, pour le moins laconique, Devanand Ritoo devait indiquer que le MFAGPRC «is a private and independant organisation» et de ce fait il n’est pas en mesure de donner les informations demandées.
Ce qui a eu pour conséquence d’irriter le banc de l’opposition où, pour une fois, Franco Quirin, a été épaulé par la horde mauve et orange. Mais à la lumière des échanges, on ne sait toujours pas d’où proviennent les Rs 40 000 que le MFAGFRC a payées à Sanjeev Bhojhawon. Même si pressé de questions supplémentaires, le ministre est venu reconnaître que son ministère a accordé Rs 80 000 à ce comité, mais il avoue être incapable de dire si l’argent de la diffamation a été puisé de cette somme.
Quirin: J’aimerais que le ministre nous dise d’où proviennent les fonds du comité régional de football de Grand Port ?
Ritoo :I  have got a statement here of the Grand Port Regional  Committee where we received contributions from stakeholders, sponsors, and also a certain amount of money is given to each regional committee of Mauritius through the Ministry.
Quirin: Est- ce que le ministre est en train de confirmer que le comité régional de football de Grand Port reçoit aussi une contribution de son ministère c’est-à-dire du  gouvernement, des fonds publics ?
Ritoo: My Ministry gives football regional grant to all the regional committees, that is, 13 in all, 12 in Mauritius and one in Rodrigues. 13 regional committees get Rs 80,000 as regional grant every year.
Dr Boolell: Can the hon. Minister confirm that the sum of Rs 80,000 is given to each  regional committee and that there is a contract of accountability between his Ministry and the regional committee and at the end of each calendar year, the accounts have to be shown concerning the money spent and how it was spent?
Ritoo: That’s exactly what I am showing. I have got a statement of  the exact amount they collected and how the amount was utilized.
Le ministre devait confirmer que dans le statement qu’il a en sa possession, il est bien indiqué qu’une somme de Rs 40 000 a été payée à Sanjeev Bhojhawon. Mais refuse , comme proposé par le député Reza Uteem, de porter cette affaire devant l’ICAC en raison du fait que le comité de Grand-Port est «private and independant.». Le député mauve de la circonscription No 20 devait marquer son opposition devant l’attitude adoptée par le ministre en soulignant qu’iul n’a pas été demandé au ministre de s’ingérer dans le «day-to-day running» du comité régional, mais puisque ce dernier touche de l’argent de l’État il  a donc un droit de regard sur sa gestion financière.
A ce moment, le responsable du dossier sport au sein de l’Opposition devait sortir une copie des deux chèques de Rs 20 000 chacun avec l’entête de la MFAGPRC pour les déposer. Tout en précisant que le procès de Sanjeev Bhojhawon était contre Vinod Persunoo, qui était à l’époque président de ce comité. Le député devait même demander au ministre s’il trouve un tel paiement moral?  Le député devait encore se heurter au statut privé et indépendant du comité régional de Grand-Port.
Ritoo: The Grand Port Regional Committee is private and  independent. They receive a grant and they are autonomous anyway. They receive a grant from  my Ministry like all the other regional grants, and they make their expenses, in the statement  they are referring to ball collectors, ground marking, white page, travelling, sundries, bars. So,  they do the payment. If anyone is not satisfied in the committee, they have to challenge this
payment.
Baloomoody: Does the hon. Minister find it proper that there is an action between two private individuals, be it that they are in the same society or not, it is a private action of defamation , and the money of the association, part of it consists of our money, is being used to compensate the other one. When there is a private action between two individuals, the money of the society is being used to compensate the other party?
Le Dr Boolell devait encore une fois intervenir pour parler de « good governance » que les fonds publics soient utilisés pour payer des dommages au nom d’un individu «who was sued as a private individual not as a federation»? Le ministre devait comme réponse demander au député d’aller faire un «case». Par contre, Devanand Ritoo a souligné qu’il cherchera un avis légal sur la question de Reza Uteem pour l’ouverture d’une enquête.