Le nouvel autopont de Decaen qui va permettre aux automobilistes de rejoindre Port- Louis à travers la rue Deschartes

Les travaux entrepris par TCL-GCC Jonction M1-Deschartres JV sur l’autoroute M1 à Port-Louis sont complétés à 95%. La rampe d’accès du fly-over de Decaën à partir du rond-point de Caudan et celle menant à la rue Lord Kitchener devant les Casernes sont en phase de finalisation. Outre les rambardes des deux côtés des murets, reste le bitumage pour que l’autopont de Decaën soit accessible aux automobilistes. Ce qui devrait être chose faite à partir du 26 novembre, selon les plans de la Road Development Authority (RDA), confiante d’une fluidité du trafic dans la capitale avec ce projet qui vise à décongestionner la Place d’Armes.

Long de 250m, d’une hauteur de 5m et avec une largeur variant entre 7,50m et 11m, notamment dans le virage pour accommoder deux voies de véhicules, ce chantier, incluant une reconfi guration des feux de signalisation à la Place d’Armes à Port-Louis, est l’un des plus importants dans l’île. Entamé en février dernier, le viaduc de Decaën sera une réalité à la fi n du mois de novembre. Selon la RDA, les premiers road testings seront effectués dans deux semaines et le fly-over de Decaën sera accessible aux automobilistes arrivant du Sud dès le 26 novembre 2018. Cette nouvelle voie d’accès permettra en effet aux automobilistes arrivant du Sud d’entrer directement dans la capitale, via la passerelle axée sur la gauche, traversant l’autoroute pour atteindre la rue Lord Kitchener, évitant ainsi la Place d’Armes.

Ce projet vise notamment à résoudre le problème de bouchon à la Place d’Armes, la principale voie d’entrée dans la capitale jusqu’ici. Actuellement, les automobilistes doivent composer avec un embouteillage monstre à toute heure de la journée à la Place d’Armes, et plus particulièrement entre 8h et 10h, et 15h et 18h, les heures de pointe. Selon les analyses de la RDA, à ces heures-là, quelque 400 voitures, 40 autobus et 100 motocyclettes quittent la capitale en direction du Nord.

Or, ces derniers bloquent les 1600 véhicules qui arrivent du Sud et les 1400 autres arrivant du Nord pour entrer dans la capitale, alors que, parallèlement sur l’autoroute, les 1500 véhicules arrivant du Sud et se dirigeant vers le Nord se retrouvent dans un gros embouteillage. Le fly-over de Decaën donnera — avec l’auto-pont de St – Louis à Bell Village et le rond-point de Caudan, via rue Maupin et ensuite rue Brabant — une troisième possibilité aux automobilistes d’entrer dans la capitale.

noter par ailleurs que si l’auto-pont de Decaën est large de 7,50m pouvant accommoder deux véhicules, avec un virage axé dans un angle pouvant convenir à un trailer, les poids lourds ne devraient pas y avoir accès. Les autobus également poursuivront leur route habituelle. Cela, dans l’objectif de respecter la fl uidité du trafi c sur l’auto-pont. Feux de signalisation synchronisés Dans le même esprit, pour optimiser le trafic et éviter les problèmes de congestion routière à l’intérieur de Port-Louis, d’autres voies publiques connaîtront des aménagements, plusieurs main roads — notamment de la rue Brabant à la Place d’Armes, en passant par les rues Lord Kitchener et John Kennedy, converties en routes à trois voies — devenant à sens unique. Les rues Jemmapes et d’Entrecasteaux, qui seront aussi utilisées par les autobus quittant la gare Victoria, seront à deux voies, à sens unique vers le Sud. Plusieurs travaux ont déjà été entrepris dans la capitale, dont notamment la mise à niveau de la rue d’Entrecasteaux.

L’entrée en opération du fl yover de Decaën le 26 novembre devrait permettre aux autorités de compléter parallèlement les travaux routiers au niveau de la Place d’Armes. C’est dans cette optique qu’un premier plan de déviation sera mis en place dès mardi prochain. Les automobilistes quittant la capitale en direction du Nord seront redirigés au niveau de la jonction rue John Kennedy-rue Intendance (Mc Donald’s) vers la rue Royale. De même, le Trafic Management Scheme à l’intérieur de Port-Louis est en train d’être revu pour apporter une meilleure fluidité du trafic dans la capitale, qui verra l’introduction de l’Intelligent Transport System (ITS) pour contrôler à distance les feux de signalisation et intégrant l’ensemble des carrefours. Ce premier ITS sera reproduit dans d’autres régions de l’île une fois qu’il aura fait ses preuves