Le sport en 2011 s’est aussi joué sur un terrain ni conventionnel ni traditionnel. Le jeu était aussi à l’Assemblée Nationale. En effet, durant les 36 séances où le parlement s’est réuni cette année, le sport a occupé une bonne place dans le débat avec au minimum deux questions du député de l’Opposition et responsable de ce dossier au sein du MMM, Franco Quirin. A l’heure des statistiques le ministre de la Jeunesse et des Sports a eu à répondre à 35 questions (oral and written) directement liées aux Sports sur 10 dossiers différents.
Sans aucun doute en cette année 2011 dont le haut fait est sans conteste l’organisation des 8es Jeux des îles aux Seychelles, les questions du député Franco Quirin ont été dominées par ces Jeux avec 10 questions. Talonner de près par le football où le député de Beau-Bassin/Petite Rivière a soulevé ce dossier en 9 occasion dans notre Auguste Assemblée. «J’ai essayé de garder le même tempo que l’année dernière et aussi d’être aussi proche avec l’actualité. Chose qui n’est pas toujours facile puisque l’actualité sportive évolue à grand pas, surtout avec les Jeux des îles», explique à Week-End, le député Franco Quirin.
En effet, les Jeux des îles ont été au centre des débats à l’Assemblée où le ministre Ritoo a souvent été mis au pied du mur. Notamment sur les questions liées à la préparation des athlètes où les fonds manquaient à l’appel. «Certains de mes questions sur les JIOI ont permis, je crois, à décanter ou clari?er certaines situations. Je parle pour le Club Maurice Trust qui a été ainsi transformé en Club Maurice Company et par la suite l’argent pour la préparation des athlètes a pu être trouvé», rappelle Franco Quirin.
Mais dans le cadre des Jeux des îles, il y a eu aussi des questions qui ont fâché comme le cas de l’haltérophilie où deux questions ont été à l’agenda. Surtout l’affaire entourant les rumeurs de dopage sur les athlètes et le fameux stage en Bulgarie. L’autre dossier qui a fâché fut celui sur le football. Le député Quirin en a posé 9 sur le football, allant de la relance du football, le direction technique national, l’exécutif de la MFA, le Club M, la Fondation Pour la Formation de Football et l’utilisation des terrains de football dans
certaines régions entre autres.
Le sujet qui a aussi préoccupé le député durant 2011 fut sans nul doute le Sports Act et ses amendements. Deux questions ont été à l’ordre du jour et sur ce point le député mauve ne cache pas sa déception. «A chaque fois le ministre a joué à l’équilibriste, mais n’a pas répondu aux questions. Le Sports Act reste une grande déception, car malgré les promesses du ministre il n’est jamais venu avec les amendements attendus par tout le mouvement sportif. Ce qui est triste dans cette affaire c’est que nous voyons à quel point aujourd’hui la non conformité du Sports Act avec les lois du sport des fédérations internationales pose problème», explique le député.
La natation en a été un et demeure toujours un sujet préoccupant. Durant 2011, elle a fait l’objet de deux questions parlementaires. Le député mauve a même évoqué le sujet lors de l’ajournement sur la participation des nageurs mauriciens aux Championnats du Monde de Shanghai.
Le MJS et le MSC sont aussi passés dans la maille de Franco Quirin tout comme les infrastructures tombant sous la responsabilité de ces deux instances. On se souviendra encore de l’échange entre le ministre Ritoo et les députés Guimbeau et Quirin concernant le stade George V.
«Je pense cependant qu’en tant qu’Opposition nous avons joué pleinement notre rôle. De part nos questions le sport a trouvé une place de choix dans les débats parlementaires, car je constate que d’autres députés y apportent leur grain de sel et leurs propositions dans ces débats. J’ai la satisfaction que nos questions ont souvent  apporté des solutions et que nos propositions, comme par exemple celui d’accorder une bourse-études aux sportifs n’ont pas été vaine. C’est en fait ma plus grande  satisfaction pour cette année 2011. Je pro?te de l’occasion qui m’est offerte pour souhaiter une bonne et heureuse année 2012 à toute la communauté sportive de Maurice», dira le député pour conclure.