Si l’entraîneur Gilbert Rousset engage un cheval pour la deuxième semaine consécutive, ce n’est sûrement pas pour faire de la figuration. Karraar, même s’il doit rendre du poids à tous ses adversaires, est avantagé au handicap. Il semble aussi le seul cheval capable de courir pleinement les 1600m. Pour avoir tout de son côté, il a été confié à l’apprenti Jameer Allyhosain, qui bénéficie d’une remise de 1,5 kg. Quand on regarde de plus près la carte de cette épreuve, ce qui saute aux yeux, c’est l’absence d’un autre frontrunner. Tout semble indiquer que Karraar se retrouvera seul à l’avant et qu’il pourra imposer sa loi comme bon lui semble. Ainsi, s’il n’est pas inquiété en tête de la course, il devrait être en mesure d’aller jusqu’au bout de la ligne droite.

Toutefois, il faudra tenir compte de la différence de poids qui existe entre lui et ses adversaires. En fait, l’écart de poids ne reflète pas la réalité. Le handicap a été compressé vu qu’il existe un écart de plus de 19 points en valeur entre le cheval le mieux classé au niveau de l’échelle des valeurs et celui qui se trouve au bas du tableau. Cependant, on notera seulement 0,5 kg en faveur de Karraar. Pour donner plus d’amplitude à ce petit avantage, il a été décidé d’allouer la monte à Jameer Allyhosain.

L’adversaire principal de Karraar se nomme Seventh Plain, malheureux à sa dernière sortie. On ne pensait pas le voir réaliser une aussi bonne performance la dernière fois. Il aurait même pu l’emporter s’il n’avait pas été gêné en fin de parcours. Mais il y a une interrogation au sujet de sa tenue. Que ce soit du côté paternel ou du côté maternel, on n’a pas été convaincu à ce sujet. Mais si son entraîneur a décidé de l’engager sur la distance, c’est qu’il est sûrement certain que son protégé tiendra la distance.

À bien y voir, on se pose la même question pour la majorité des autres engagés, sauf Turbulent Air qui, lui, s’est imposé en deux occasions sur le parcours en Afrique du Sud. Bien chuchoté par son entourage, son parcours a été contrarié par une blessure et, à son retour, il n’a rien démontré. Mais il semble avoir profité de cette course et devrait réaliser une bien meilleure performance cette fois. On devrait aussi considérer la candidature de Budapest. Il court sans les œillères cette fois, car il a tendance à être ardent durant un parcours. Il reste maintenant à savoir s’il sera assez concentré vu qu’il sera aussi sans les pacifiers.

Dance On Air avait été plébiscité par son entourage avant sa deuxième tentative. Certains l’ont même comparé au regretté Beat The Retreat. Toutefois, il s’est montré un niveau bien inférieur à son prédécesseur. Lui aussi sera sans les œillères. Battu par Yankee Captain, il retrouvera sur sa route Karraar, qui a à son tour dominé Yankee Captain. Le seul avantage de Dance On Air est son poids léger.

Ernie revient pour la deuxième semaine de suite. C’est un cheval dont on dira qu’il trouve la concurrence plus dure cette saison. Sur 1600m, les choses risquent d’être compliquées. Prince Of Thieves se trouve du côté de Chandradutt Daby maintenant. Il doit toutefois composer avec une 9e ligne et ce mauvais numéro risque de jouer contre lui. Reim, lui, n’est pas facile à jauger. Il pourrait au plus essayer de taquiner Karraar. Quant à Split The Breeze, il a toujours montré ses limites à ce niveau, sauf que cette fois, il n’a que 52 kg sur le dos.