Robbie Fradd a choisi Karraar, qu’il monte pour la première fois cette saison. Le cheval semble avoir bien pris sa dernière course et devrait donner le meilleur de lui-même, à condition qu’il puisse faire sa loi en tête de la course.

Au cas contraire, son compagnon de box Yankee Captain aura un joli coup à jouer en fin de parcours. Ce n’est pas la ligne au départ qui a favorisé le choix de Robbie Fradd, mais parce que Karraar a déjà démontré ce dont il est capable à ce niveau, par rapport à Yankee Captain. Maintenant, il faut savoir si Karraar aura tout le loisir de mener le peloton. Il a hérité du numéro 5 et pourrait avoir à compter avec Tandragee, qui démarre à son intérieur cette fois.

Lors de leur dernière confrontation, ce dernier avait hérité d’une ligne extérieure et n’avait pu déborder son adversaire. Quoi qu’il en soit, Karraar peut se permettre de suivre la monture de Sunil Bussunt et la dominer au finish. On ne croit pas qu’il y aura une lutte prématurée entre les deux chevaux, l’un des deux cavaliers devra céder après 100-200m de course. Il reste maintenant à savoir si Tandragee a retrouvé toute sa verve pour soutenir la comparaison au départ. Yankee Captain a quelque part montré ses limites à ce niveau.

Quatrième à sa dernière tentative, il s’était retrouvé sur l’arrière-main de Karraar à l’arrivée, alors qu’il avait eu une course moins compliquée. Il devra impérativement hausser son niveau pour avoir une chance de briller. Le danger pour Karraar se nomme Ernie, qui a couru en net progrès lors de la 24e journée, quand il était aligné pour la deuxième semaine consécutive, tout comme le cheval de Gilbert Rousset. Un nez séparait les deux chevaux à l’arrivée.

Cette fois, Karraar ne bénéfi cie pas d’une remise au poids et Ernie peut espérer retourner la situation en sa faveur. Sauf qu’il pourrait se retrouver un peu plus en retrait en raison de son numéro 7 à l’extérieur. On attend avec une certaine impatience la course de Split The Breeze, qui avait surpris plus d’un la dernière fois. Il a été pénalisé au poids pour son succès et son jockey le montera avec une surcharge de 0,5 kg. Il viendra une fois encore au fi nish et on ne pense pas que sa bonne ligne l’aidera à mieux se placer dans la partie initiale. Pour l’emporter, il devra retrouver la même pointe de vitesse finale que le 15 septembre. Ramapatee Gujadhur aligne aussi The Thinker, qui a été confié à Vikram Sola.

On persiste à croire que ce cheval n’est pas meilleur sur 1400m et que son entraîneur devrait songer à le raccourcir. Même si le champ qu’il affronte est moins redoutable, on ne le croit pas capable d’avoir le dernier mot. Chandradutt Daby fait débuter la nouvelle unité Horse Guards directement sur 1400m, faute d’un parcours adéquat. Il l’aligne sur cette distance pour qu’il ait une course dans les jambes, en attendant une distance plus appropriée.

C’est un joli modèle bien attirant qui devrait se montrer utile à l’avenir, et ce, même sur 1400m. Démarrer sur les chapeaux de roues sur le parcours du jour où la lice est placée à 4,25m ne paraît pas chose aisée. Quant à Charles Lytton, il semble confronté à un problème que son nouvel entourage n’est pas parvenu à résoudre. Il revient après un bon repos de plus de deux mois et on espère qu’il pourra faire sentir sa présence. Mais il demeure un outsider.