« L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n’as pas à le prévoir mais à le permettre » (Antoine de St-Exupéry)?Il ne se passe pas une semaine sans que les médias se fassent l’écho de phénomènes dont les évolutions engagent l’avenir de la planète. Pas un jour sans que soient rapportés des événements dont les impacts se prolongeront bien au-delà du moment où ils surviennent.?Qu’il s’agisse d’enjeux?
•    énergétiques,?
•    environnementaux,?
•    alimentaires ou?
•    migratoires 😕
l’avenir somme le monde de trouver des réponses aux questions qu’il soulève. Cependant, peu réactif aux signes d’une faillite écologique planétaire possible, l’homme apparaît démuni face aux évolutions qui aménagent l’avenir. Désemparé devant les défis que le futur lui lance, il est tenté de laisser le destin choisir à sa place. Surpopulation, famines, guerres et pénuries… Inspiré par le fatalisme plus que par la précaution, guidé par l’alarmisme plus que par la prévention, il se laisse convaincre par les visions résignées qu’on lui propose ici et là.?Pourtant le futur de la planète n’est pas fixé. Il appelle au contraire des réponses sans tarder.