Ce sera lundi que le rideau tombera sur le stage “Road to London” organisé par l’Association internationale de boxe amateur (AIBA) dans le cadre de la préparation finale des Jeux Olympiques. Un stage qui a réuni pendant trois semaines à Cardiff (Pays de Galles) une quarantaine de pugilistes des cinq continents, dont les Mauriciens Oliver Lavigilante et Richarno Colin. Ces derniers, qui rejoindront le Village Olympique mardi, se disent confiants d’être à la hauteur des espoirs placés en eux.
Oliver Lavigilante, qui devrait livrer son premier combat olympique le 30 courant au gymnase ExCel chez les -52 kg, avoue se retrouver dans de meilleures dispositions. « Le stage s’est révélé positif sur toute la ligne. J’ai eu l’occasion de me retrouver face à différents sparring-partners et de livrer trois test-matches. C’est sûr que je me sens encore plus confiant, surtout avec le soutien de mes entraîneurs et de l’esprit d’équipe qui règne au sein du groupe. »
Ce même état d’esprit anime Richarno Colin, qui en sera de son côté à ses deuxièmes Jeux Olympiques dans la catégorie -64 kg. « Je me sens plus à l’aise et plus en confiance. Le stage se déroule dans de bonnes conditions et il faudra désormais rester concentrés. Tout se jouera sur le ring. »
Reste que les deux pugilistes auront un supporter de choix en la personne du médaillé olympique Bruno Julie, invité du Comité olympique mauricien. « Il sera un renfort qui saura nous inspirer », affirment-ils. Qui plus est, Lavigilante et Colin ont eu l’occasion de travailler au cours de ce stage sous la férule de leurs entraîneurs habituels, à savoir le directeur technique national, Jean-Claude Nagloo, et l’entraîneur national, Judex Bazile.
Les séances d’entraînement ont ainsi été axées sur l’aspect physique en matinée, alors que le côté technique avec mise de gants ou test-matches s’est enchaîné les après-midis. Les stagiaires avaient ensuite l’occasion d’effectuer un travail personnel d’une demi-heure. Quatre rings avaient été mis à leur disposition et les stagiaires réunis en deux groupes de travail.
C’est donc un DTN serein qui évoque la progression de ses deux protégés. « Nous ne pouvons qu’être satisfaits. Oliver et Richarno arrivent en forme au moment propice. À partir de ce week-end, nous accélérerons le rythme à notre niveau et les séances seront basées sur l’intensité et la vitesse », soutient Jean-Claude Nagloo. Ce dernier se dit également heureux de l’apport de l’AIBA dans la conduite de ce stage qui a également permis à Richarno Colin à livrer cinq test-matches.
De son côté, Judex Bazile souhaite que les deux représentants mauriciens ne connaissent aucun pépin jusqu’au coup d’envoi de la compétition. « Il faudra éviter les blessures et nous abordons maintenant la période d’affûtage. Même s’il faudra attendre la fin du stage pour effectuer un bilan, il n’en demeure pas moins que les deux boxeurs se trouvent dans le bon rythme », affirme l’entraîneur national.
Il est à noter que le tirage au sort sera effectué vendredi prochain, après la pesée générale. La compétition devrait débuter le lendemain.