Les statistiques officielles en matière de Law and Order pour 2011 révèlent qu’un délit criminel sur trois est de nature sexuelle. Sur les 1 118 cas rapportés à la police et qui ont fait l’objet d’enquête formelle, 374, dont 107 ayant trait à de relations sexuelles avec mineures, sont recensés dans cette catégorie. D’autre part, comparativement à 2010, le nombre de « Larceny » avec des armes tranchantes ont baissé de 182 à 115.
Au cours de ces cinq dernières, le nombre de cas de viol rapportés à la police varie de 73 en 2007 à 49 en 2010, alors que la police a dû enquêter sur 53 cas l’année dernière. Même si les cas de relations avec mineures semblent être en baisse au cours de la même période, soit 107 en 2011 contre une pointe de 145 en 2009, ces délits représentent au moins un sur trois dans la catégorie d’agression sexuelle.
Un autre phénomène social inquiétant est le nombre de cas d’abus sexuel contre des enfants, plus particulièrement le délit de « causing a child to be sexually abused, accessing to a brothel and engaging in prostitution », qui est actuellement en hausse, passant de 23 en 2009 et 2010 à 31 en 2011. Les cas de sodomie de mineurs suscitent également des appréhensions avec une vingtaine de cas l’année dernière. A cela, il faudra ajouter 8 cas de harcèlement sexuel rapportés à la police en 2011 contre un seul en 2010.
D’autre part, le nombre de cas de meurtres tourne en moyenne à une trentaine annuellement, soit de 35 à 30, au cours de ces cinq dernières années. Toujours dans le domaine de la criminalité, une agression contre un agent de l’autorité, principalement des policiers, est rapporté chaque deux jours.
Les cas de « larceny armed with offensive weapon » ne semblent plus être d’actualité car de 2007 à 2011, le nombre a diminué de moitié, passant de 339 à 115 l’année dernière, selon les données disponibles à la police.