Les policiers ont pris possession des véhicules flambant neufs aux Casernes centrales lundi

Le DCP Anil Kumar Dip : « Il n’y aura pas de “cover-up” dans les accidents où sont impliqués les policiers »

Pas moins de 65 nouveaux véhicules, au coût de Rs 71,5 M, sont venus s’ajouter à la flotte de la force policière. Ainsi, chaque poste de police à travers l’île disposera d’au moins deux engins. « Ces véhicules sont équipés d’un système informatisé et il sera facile de les localiser », a déclaré l’inspecteur Shiva Coothen, service de presse de la police. « En vue d’offrir un meilleur service à la population, la police s’est dotée des véhicules flambant neufs », dira pour sa part le DCP Mukthar Din Taujoo, responsable de la Traffic Branch, lundi, lors de son message aux Senior Officers présents aux Casernes centrales. Et de rappeler que « dans un temps pas très lointain, deux différents postes de police devaient partager un vieux véhicule ».

Les membres du public se plaignaient alors que la police prenait trop de temps pour leur donner assistance. « Tel ne sera plus le cas », dit-il. Cependant, le haut gradé s’est dit « concerné » que certains policiers « ne roulent pas dans les normes, surtout que des véhicules de police sont impliqués dans des accidents ». Cela, selon lui, a une implication financière pour la force policière. Ce dernier a rappelé à l’assistance que les membres du public scrutent la conduite d’un policier en prenant des vidéos et des photos sur leurs portables. « Nous devons donner l’exemple en respectant le code de la route ».

D’autre part, le DCP Taujoo dit avoir noté que la vitesse est la cause principale dans la majorité des accidents où sont impliqués des véhicules policiers. « Il est vrai que dans certains cas, la police doit répondre à une urgence. Mais le conducteur ne doit pas compromettre sa sécurité et celle d’autres usagers de la route. Les policiers doivent rouler à une vitesse raisonnable. » Le haut gradé a également fait un appel aux policiers d’avoir recours à des dérogations comme l’utilisation de portable au volant ou ne pas porter la ceinture « qu’en cas de nécessité ».

Le DCP Anil Kumar Dip a, lui, assuré qu’il n’y aura aucun “cover-up” dans des enquêtes où des policiers sont impliqués dans des accidents fatals dont celui survenu à la station-service d’Indian Oil de Wooton le 26 novembre. « Dans 90% des cas, c’est le facteur humain qui est responsable. Après l’accident de Wooton, le commissaire de police a pris certaines mesures correctives. Des policiers détenant le “service licence” doivent suivre des cours de conduite défensive. Ils seront formés pour porter assistance aux victimes. » De ce fait, il a lancé un appel aux Divisional Commanders de mettre l’accent, lors de leur allocution mensuelle, sur la manière dont un officier doit conduire un véhicule de police. Le DCP Dip a aussi indiqué que selon les Standing Orders, les véhicules doivent être utilisés dans le cadre du travail et non pour des raisons personnelles. « C’est la responsabilité des Senior Officers de voir que les engins sont bien entretenus et que les entrées dans le Diary Book sont mises à jour. »