Cela fera bientôt un mois que cette agression sur le fils d’un haut gradé de la force policière a été commise. Mais aucune suite policière n’a été donnée à cette affaire même si c’était une des limousines de la force policière attribuée à un Top Gun des Casernes centrales pour ses fonctions officielles. Ceux qui ont eu vent de cette affaire se demandent comment aucune enquête n’a encore été initiée dans ce cas et s’interrogent au sujet de l’identité de celui qui a assuré la coordination de cette opération de Cover Up. Toutefois, le Whistleblower détient un numéro de téléphone, dont le décryptage de la carte mémoire devrait révéler tous les secrets de cette affaire, qui devrait faire grand bruit aux Police Headquarters des Casernes centrales.
La chronologie de ces incidents s’établit comme suit :
Dans la nuit de ce vendredi, soit vers 1 heure, le fils de ce haut gradé de la police, habitant les hauts des Plaines-Wilhems, circule le long de la route Royale à Rose-Hill, notamment sur le trajet entre l’église Notre-Dame de Lourdes et Coin Idéal. À un certain moment, la berline du gouvernement s’est arrêtée et une conversation fut engagée entre le conducteur et deux piétonnes. Un deal fut conclu.
Toutefois, à la conclusion de l’affaire, un homme devait intervenir pour réclamer une somme additionnelle. Le conducteur devait offrir une résistance, mais le « protecteur de ces dames » devait sortir une arme blanche en menaçant le premier nommé de lui trancher la gorge. Le conducteur n’a pas eu d’autre choix que de se diriger en cette compagnie au guichet automatique de Coromandel pour des retraits bancaires. Alors qu’il était au guichet, une voiture de police, dont l’immatriculation est révélée, effectuait une ronde dans les parages.
Le fils du haut gradé de la police eut la présence d’esprit de se dérober de l’emprise de son agresseur armé d’un couteau pour aller chercher de l’aide auprès des policiers. Entre-temps, l’assaillant devait prendre la fuite à bord de la voiture. La victime devait confier sa mésaventure aux policiers tout en révélant que la voiture volée fait partie de la flotte officielle au plus haut niveau des Casernes centrales. Une chasse à la voiture volée fut lancée mais en raison de l’obscurité, le bandit et ses deux compagnes devaient semer les deux policiers.
Devant ce premier échec, les policiers, accompagnés de la victime, devaient rentrer au poste de police de Coromandel. L’entrée dans le Dairy Book de ce poste de police à 1 h 53 et 56 secondes est un chef-d’oeuvre en elle-même. « M. S., 32 years, residing at …, calls in and reports that his car has been stolen at Rose-Hill ». Aucune indication quant à la marque, la couleur et l’immatriculation de la grosse cylindrée. Des Insiders affirment que le Cover-Up a déjà été initié.
Six minutes après, le fils du haut gradé prend place dans le même véhicule de la police qui l’a recueilli à Coromandel. Destination Rose-Hill avec un premier écart de procédures établies. Vu que la limousine volée faisait partie de la flotte de la police, l’Information Room aurait dû être informée pour une alerte générale dans ce cas de « stolen where violence and threat have been used ».
À 2 heures 5 minutes et 36 secondes, nouvelle entrée au poste de police de Rose-Hill à l’effet que « M. S. alleged that he was in his car make BMW registration number unknown to him at Celicourt Anteme street near Notre Dame des Lourdes church two unknown persons, one male and one female threatened him with a cutter took control of his car drive up to ATM Winners Coromandel to force him to withdraw money thereat ». Cette entrée confirme les détails de sa fuite avec l’arrivée de la patrouille policière.
Nouveau développement avec une troisième entrée au poste de police de Coromandel à 3 heures 27 minutes et 45 secondes. Les policiers qui avaient recueilli la victime à Coromandel plus tôt indiquent que lors d’une patrouille, ils ont récupéré la voiture volée de couleur noire dans le Morcellement Montréal et que « upon instructions from Ops Room the car was brought to station for needful ». Aucun expert de la police ne fut sollicité pour effectuer des prélèvements dans la voiture volée en vue de retracer les bandits.
À 3 heures 35 et huit secondes, le Dairy Book de la police note que la victime a été informée que la BMW, dont il allègue ne pas connaître le numéro, a été retrouvée. Le fils du haut gradé annonce sur le tas qu’il ne compte pas donner suite à cette affaire.
A 3 heures 36 et 13 secondes, le DB Entry No 13 au poste de police de Rose-Hill fait état du déplacement de la victime dans le van immatriculé 5 RM 13 pour se rendre à Coromandel pour prendre possession de la voiture.
3 heures 44 et 50 secondes, cette affaire, impliquant une grosse cylindrée de la police est close avec une nouvelle entrée au poste de police de Coromandel alors que les agresseurs n’ont été nullement inquiétés en raison d’un Cover Up savamment orchestré from « Higher Quarters of the Police Force ».
Jusqu’à la fin de la semaine, cette enquête a été classée, même si « it is the gossip of the town that an Iphone was recovered from a lady (after dark) directly connected with this sordid affair. The record from Mauritius Telecom speaks volume of all the communications in and out concerning the Coin Ideal Affair ».
Peut-être le commissaire de police, Mario Nobin, absent au pays au moment des faits et qui affirme privilégier le travail dans la discrétion, confirmera quelle est la voiture de la police impliquée dans cette affaire et les raisons derrière ce Cover-Up flagrant avec les téléphones cellulaires des policiers concernés susceptibles d’établir tout le Network sans aucun problème…