Une collaboration entre la Mauritius Post, le Judiciaire et le bureau de l’Attorney General a donné naissance à quatre nouveaux timbres-poste faisant suite au Law Day célébré le dimanche 4 mars. Le lancement officiel s’est tenu hier à la cour suprême.
Le Law Day, célébré pour la première fois à Maurice le dimanche 4 mars, est une initiative de l’Attorney General Yatin Varma pour commémorer l’adoption du Mauritius Independance Order à la même date en 1968. Une série d’activités avaient été organisées pour marquer ce jour historique ayant mené à la création de la Constitution de Maurice  et qui a permis au pays de devenir un État souverain.
Le premier Law Day aux États-Unis a été lancé en 1958. Il a finalement été adopté en 1961 par le président Kennedy. Yatin Varma accorde un intérêt particulier à la célébration annuelle de cette journée afin de faire prendre conscience aux Mauriciens de l’importance des lois et « encourager la culture du respect de la loi qui est un principe fondamental dans toute société démocratique ».
La Mauritius Post en collaboration avec le judiciaire et le bureau de l’Attorney General a lancé hier quatre nouveaux timbres-poste et une enveloppe faisant suite au Law Day célébré le dimanche 4 mars à Maurice. La présentation des nouveaux timbres-poste a eu lieu à la Cour suprême dans la cour du Master & Registrar en présence du Chef juge Bernard Sik Yuen, de l’Attorney General Yatin Varma, de Arnaud Godère, Chairman de la Mauritius Post, et du Chief Executive Officer de la Mauritius Post Giandev Moteea. Le Chef juge des Seychelles Frederick Egonda-Ntende y était également présent. La famille Rivalland a été honorée par un timbre représentant sir Michel Rivalland, le premier Chef juge post indépendance. Il était le père du Senior Attorney Me Guy Rivalland.
L’enveloppe et les timbres sont disponibles au bureau philatélique situé au Port-Louis Waterfront et dans tous les bureaux de poste à Rs 100. Ils sont aussi mis en vente sur le site www.mauritiuspost.mu/onlineshop.
Le premier timbre (Rs 7) illustre la Cour de district de Grand Port-Savanne. Ce bâtiment fait partie du riche patrimoine historique du judiciaire à Maurice. Le deuxième timbre (Rs 8) est une vue de l’intérieur d’une cour de justice à la Cour suprême. Quant au troisième (Rs 15), il comporte la photo du premier Chef juge après l’indépendance, sir Michel Rivalland. Le dernier timbre-poste (Rs 20) représente un maillet, symbole de l’autorité du judiciaire (NdlR : instrument de justice qui n’est pas habituellement utilisé à Maurice).